Des fractures fréquentes et à haut risque pour le greffé rénal âgé

La transplantation rénale a transformé le pronostic de l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). A l’heure actuelle, les patients qui ont bénéficié de ce type d’intervention vivent de plus en plus longtemps avec un greffon fonctionnel, de sorte que le nombre de transplantés rénaux âgés ne cesse d’augmenter. Ces derniers sont exposés à des évènements ou complications imputables en partie au vieillissement, mais aussi à d’autres facteurs aggravants, liés à une éventuelle maladie chronique sous-jacente ou encore aux effets indésirables de certains médicaments imposés par la greffe rénale. La survenue de fractures fait partie des scénarios possibles avec des conséquences plus sérieuses que chez le patient tout venant, comme en témoignent les résultats d’une vaste étude de cohorte prospective étatsunienne.

Entre le 1er janvier 1999 et le 31 décembre 2014, ont été inclus 47 815 patients, âgés d’au moins 55 ans, ayant tous bénéficié d’une première transplantation rénale et inscrits dans le Scientific Registry of Transplant Recipients. Les données de ce registre ont été complétées par les observations recueillies dans le cadre de Medicare au travers d’un autre registre, l’US Renal Data System.

Cette approche analytique a permis d’évaluer la fréquence cumulée des fractures survenues après la transplantation rénale, mais aussi  de préciser leur localisation (hanches, rachis ou extrémités) et le rôle de l’âge, à l’aide d’une modélisation à risques compétitifs. Par ailleurs, c’est le modèle des risques proportionnels de Cox qui a servi à estimer la mortalité et le risque de perte du greffon rénal dans les suites de ces fractures. Ces évènements ont été authentifiés par les certificats de décès ad hoc.

Un risque de perte du greffon rénal en cas de fracture de hanche

La fréquence cumulée des fractures à 5 ans s’est avérée variable selon la région anatomique concernée : (1) hanches : 2,2 % ; (2) rachis : 1,0 % ; (3) extrémités : 1,7 %. L’âge a été positivement associé au risque de fracture, pour ce qui est des hanches et du rachis, soit un hazard ratio ajusté (HRa) pour chaque tranche supplémentaire de 5 années de respectivement 1,37 (intervalle de confiance à 95 %, [IC] = 1,30-1,45) et de 1,31 (IC 95 %=1,20-1,42). Pour ce qui est des fractures des extrémités, le HRa correspondant est resté proche de l’unité (HRa= 0,97; IC 95 % = 0,91-1,04). Le risque de perte du greffon s’est avéré plus élevé, quand les fractures touchaient la hanche (HRa = 1,34 ; IC95 % = 1,12-1,60) ou les extrémités (HRa= 1,30; IC95 % = 1,08-1,57). Les tassements vertébraux n’ont eu aucune incidence sur le risque de perte du greffon. La mortalité s’est avérée élevée dans les suites de ces fractures : (1) hanche : HRa = 2,31 (IC 95 % = 2,11-2,52) ; (2) rachis (HRa = 2,80 ; IC 95 %= 2,44-3,21) ; (3) extrémités (HRa = 1,85 ; IC95 % = 1,64-2,10).

Les sujets âgés qui ont bénéficié d’une transplantation rénale semblent être exposés à un risque élevé de fractures touchant les hanches et le rachis, mais épargnant les extrémités. Ces fractures seraient lourdes de conséquences, quelle que soit leur topographie, puisqu’elles favorisent la perte du greffon tout en étant à l’origine d’une surmortalité significative. Leur survenue chez un transplanté rénal âgé appelle des mesures spécifiques en fonction certes de leur topographie, mais aussi de leur étiologie, afin de minimiser leur impact en termes de mortalité et de morbidité dans la mesure du possible…

Dr Philippe Tellier

Référence
Salter ML et coll. Fractures and Subsequent Graft Loss and Mortality among Older Kidney Transplant Recipients. J Am Geriatr Soc., 2019 ; 67(8): 1680-1688.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article