Des précisions sur l’épidémiologie du molluscum contagiosum

L’épidémiologie du molluscum contagiosum, tumeur cutanée bénigne liée à un pox virus (le molluscipoxvirus) reste imprécise. Une étude prospective réalisée dans 27 cabinets de dermatologie d’île de France entre septembre 2006 et septembre 2007 a permis d’inclure 661 patients (51,8 % de garçons, 49,2 % de filles), âgés de moins de 15 ans (âge moyen 6 ans) presentant des MC.

Aucun enfant ne souffrait d’immunodépression. Des antécédents de dermatite atopique étaient rapportés dans 43 % des cas, 4,8 % des patients étaient traités par dermocorticoïdes au moment de la consultation et 4,4 % en avaient utilisé au cours du moins précédent mais aucun n’avait reçu d’inhibiteur de la calcineurine. Près de 80 % des enfants allaient à la piscine, 44,9 % prenaient des bains avec d’autres membres de la fratrie, presque tous vivaient en collectivité (école ou crèche).

Au total, cette grande série de MC semble confirmer le rôle favorisant de la dermatite atopique dans la survenue des MC. En revanche, l’utilisation de traitements immunosupresseurs locaux ne paraît pas avoir d’impact. 

Dr Marie-Line Barbet

Références
Osio A et coll. : Epidémiologie des molluscum contagiosum ent île de France : étude prospective multicentrique chez 661 enfants en dermatologie libérale. Journées dermatologiques de Paris 2009. 8-12 Décembre.

Copyright

Réagir

Vos réactions (1)

  • Pour une étude cas-témoins

    Le 12 février 2010

    Dommage de ne pas disposer plutot d'une étude cas témoin, qui n'aurait pas demandé beaucoup plus de moyens mais aurait limité les biais et donné plus de valeur aux conclusions de l'étude

    Edouard Guevart

Réagir à cet article