Des statines après 75 ans ?

L’efficacité et la tolérance de la prescription de statines chez les personnes âgées est une interrogation régulière en pratique courante. Une méta-analyse du groupe Cholesterol Treatment Trialists’ Collaboration, publiée dans The Lancet, a pour objectif de comparer l’efficacité du traitement par statine à différents âges, et d’explorer les effets des statines chez les personnes âgées. L’étude inclut les essais randomisés de prescription de statines concernant au moins 1 000 participants, sur une durée de traitement prévue d’au moins 2 ans. Les critères de jugement sont les évènements cardiovasculaires majeurs, la mortalité cardiovasculaire, la mortalité toutes causes et l’incidence des cancers. L’analyse est faite en intention de traiter, avec une répartition en six groupes d’âge dont le dernier concerne les patients de plus de 75 ans. Au total, 28 essais ont été retenus, incluant 186 854 participants dont 8 % avaient plus de 75 ans lors de la randomisation. Le suivi moyen est de 4,9 ans.

Efficacité quel que soit l’âge

Les résultats montrent une réduction significative des accidents cardiovasculaires sous statines dans tous les groupes, indépendamment de l’âge. Néanmoins, la solidité des preuves est moins évidente chez les patients de plus de 75 ans à l’inclusion, surtout s’ils n’ont pas d’antécédent cardiovasculaire. Une réduction de 21 % du risque d’un premier accident cardiovasculaire majeur est observée pour une baisse de 1,0 mmol/L du LDL cholestérol dans tous les groupes d’âge, y compris les personnes de plus de 75 ans. Une diminution de 12 % de la mortalité cardiovasculaire est retrouvée pour 1,0 mmol/L de baisse du LDL cholestérol, avec une tendance vers une diminution moindre à un âge plus avancé. Les statines n’ont pas d’effet quel que soit l’âge sur la mortalité non vasculaire, l’incidence des cancers et les décès par cancer.

Les auteurs concluent que le pourcentage de réduction des évènements cardiovasculaires majeurs est similaire quel que soit l’âge chez les patients ayant des antécédents de maladie vasculaire. L’utilisation des statines chez les patients âgés ayant un risque élevé d’évènements cardiovasculaires est justifiée par des données probantes. En prévention primaire, de nouvelles analyses sont nécessaires, en particulier des essais spécifiques sur la tranche d’âge supérieure à 75 ans. C’est l’objectif de l’étude SAGA (Statines au grand âge), en cours de réalisation à l’initiative du Département de médecine générale de l’Université de Bordeaux.

Pr Bernard Gay

Référence
Cholesterol Treatment Trialists’ Collaboration. : Efficacy and safety of statintherapy in older people: a meta-analysis of individual participant data from 28 randomised controlled trials. Lancet 2019; 393: 407–15.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Mortalité toutes causes ?

    Le 21 février 2019

    Une réduction du risque cardio-vasculaire? Magnifique! Mais au fait, pourquoi n'as-t-on pas évalué l'effet sur la mortalité générale? Ce ne serait pourtant pas plus difficile que de colliger les événements cardio-vasculaires.

    Dr Jean-Jacques Perret

Réagir à cet article