Des tomates pour prévenir les AVC !

La consommation des fruits et légumes (en particulier les tomates) ainsi que les taux des caroténoïdes plasmatiques ont été associés à une diminution du risque d’AVC mais les résultats des études sont contradictoires. L’objectif de cette nouvelle étude est d’examiner si les concentrations sériques des principaux caroténoïdes, de l’alpha-tocophérol et du rétinol, sont corrélées au risque d’AVC chez l’homme.

La population étudiée comporte 1 031 Finnois âgés de 46 à 65 ans faisant partie de la cohorte « Kuopio Ischaemic Heart Disease Risk Factor ». L’association entre les concentrations sériques de lycopène, alpha-carotène, béta-carotène, alpha-tocophérol, rétinol et le risque d’AVC a été examinée.

Durant une période de suivi médiane de 12,1 années, 67 cas d’AVC sont survenus au total dans ce groupe, dont 50 étaient ischémiques. Après ajustement à l’âge, l’IMC, la pression artérielle, le tabac, le LDL cholestérol, le diabète, et les antécédents d’AVC, les résultats montrent que les hommes dont la concentration de lycopène sérique se situe dans le quartile le plus élevé ont un risque d’ AVC ischémique et non  ischémique diminué respectivement de 59 % et 55 %  par rapport aux hommes dans le quartile le moins élevé ( Hazard Ratio [HR] = 0,41; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 0,17-0,97, p= 0,042 pour les AVC ischémiques et HR = 0,45 ; IC : 0,25-0,95, p = 0,036 pour les AVC non ischémiques ).

Aucune relation n’a été trouvée entre taux d’alpha-carotène, béta-carotène, alpha-tocophérol et rétinol et risque d’AVC.

Cet effet ne serait pas dû uniquement à l’action antioxydante  puissante du lycopène qui protège les cellules cérébrales, mais aussi à son action anti-inflammatoire, antithrombogène et antiagrégante plaquettaire.

En conclusion cette étude prospective montre que les taux sériques élevés de lycopène (représentant en pratique un marqueur de la consommation de produits à base de tomate) sont associés à une diminution du risque d’AVC chez l’homme. Sachez qu’une fois la tomate cuite le lycopène  est encore mieux absorbé sous sa forme cis-lycopène !

Dr Rodi Courie

Références
Karppi J et coll. : Serum lycopene decreases the risk of stroke in men: a population-based follow-up
Study.Neurology, 2012; 79: 1540-1547.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.