Deux ans après RTcVM pour insuffisance mitrale sévère, le bénéfice se maintient

Chez des patients sélectionnés présentant une insuffisance mitrale sévère et qui sont à haut risque pour une intervention chirurgicale valvulaire, on peut réaliser un remplacement transcathéter de la valve mitrale (RTcVM). Cependant, le devenir  à moyen et long terme de cette procédure n’a pas été rapporté.

Muller et coll. ont donc tenté de déterminer la sécurité d’emploi et l’efficacité du RTcVM effectué chez des patients à haut risque chirurgical qui avaient une insuffisance mitrale sévère. Le suivi est de 2 ans.

L’étude a porté sur les 100 premiers patients inclus dans un essai prospectif (Expanded Clinical Study of the Tendyne Mitral Valve System), ouvert, non randomisé dans lequel le remplacement de la valve mitrale native par la prothèse mitrale Tendyne était effectué par voie trans-apicale.

Les patients (âge moyen : 74,7 ± 8,0 ans ; hommes : 69,0 %) avaient une insuffisance mitrale sévère symptomatique (66,0 % des patients étaient en classe fonctionnelle III ou IV de le NYHA *[New York Heart Association]) secondaire ou mixte dans 89 cas (89,0 %).

La prothèse mitrale a été implantée avec succès chez 97 patients (97,0 %).

Mortalité et hospitalisation pour insuffisance cardiaque surtout pendant les trois premiers mois

A 2 ans, la mortalité de toute cause était de 39,0 % ; 17 des 39 décès (43,6 %) sont survenus lors des 90 premiers jours.

Le taux des hospitalisations pour insuffisance cardiaque a diminué significativement en 2 ans passant de 1,30/an avant la procédure à 0,51/an dans les 2 ans suivant le RTcVM (p < 0,0001).

Au terme de la 2e année, 93,2 % des patients survivants n’avaient pas d’insuffisance mitrale. Aucun patient n’avait une insuffisance mitrale d’un grade > 1+.

L’amélioration des symptômes constatée à un an (88,5 % des patients étaient en classe fonctionnelle I ou II de la NYHA) s’est maintenue à la 2e année (81,6 % des patients étaient alors en classe fonctionnelle I ou II de la NYHA).

Chez les survivants, la fraction d’éjection ventriculaire gauche était égale à 45,6 ± 9,4 % à l’état basal et à 39,8 ± 9,5 % au terme de la 2e année (p = 0,0012). La pression systolique estimée du ventricule droit a diminué significativement passant de 47,6 ± 8,6 mm Hg à 32,5 ± 10,4 mm Hg (p < 0,005).

En conclusion, l’évaluation clinique à moyen terme du système mitral Tendyne (Expanded Clinical Study of the Tendyne Mitral Valve System) montre que l’effet bénéfique du RTcVM sur  la sévérité de l’insuffisance mitrale, la diminution du taux annuel des hospitalisations pour insuffisance cardiaque et l’amélioration des symptômes, s’est maintenu pendant 2 ans. La mortalité de toute cause et les hospitalisations pour insuffisance cardiaque ont été les plus élevées dans les 3 premiers mois suivant la procédure.

*Pour mémoire : La classification fonctionnelle de la NYHA comprend 4 classes : I-Absence de symptôme et de limitation de l'activité physique. II : Pas de symptôme au repos, mais diminution légère de l'activité physique. III : Aucun symptôme au repos, mais dyspnée au moindre effort. IV : Dyspnée permanente au repos et au moindre effort.

Dr Robert Haïat

Référence
Muller DWM et coll. : 2-Year Outcomes of Transcatheter Mitral Valve Replacement in Patients With Severe Symptomatic Mitral Regurgitation. J Am Coll Cardiol., 2021 ; 78 : 1847-1859.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.