Deux tiers des syndromes coronariens aigus ont un HDL-C bas

Une étude présentée à cette session de l’ESC attire l’attention sur la très forte prévalence d’un faible taux de HDL-cholestérol (HDL-C) chez les patients hospitalisés pour syndrome coronarien aigu.

Ce travail multicentrique a examiné rétrospectivement 648 patients hospitalisés dans six hôpitaux d’Espagne, en prenant en compte les dosages lipidiques sanguins effectués avant le sixième jour d’hospitalisation.

Il a permis en effet de mettre en évidence un niveau bas de HDL-C, (défini par une concentration sérique inférieure à 1,04 mmol/l chez l’homme, et à 1,3 mmol/l chez la femme), chez 404 patients, soit une prévalence de 62,3 %. Incidemment cette étude a révélé qu’en cours d’hospitalisation le HDL-C diminuerait de 0,157 mmol/l par jour ce qui incite à interpréter ce dosage en tenant compte du moment ou il est pratiqué lors d’un séjour hospitalier.

L’analyse détaillée des résultats a montré, chez les patients ayant un HDL-C bas :

- une proportion plus forte de femmes : 24,5 % versus 13,5 % ; p = 0,001 ;
- un indice de masse corporelle moyen plus élevé : 28,71 ± 4,2 versus 27,98 ± 4,1 ; p = 0,041 ;
- une triglycéridémie moyenne plus importante : 1,87 mmol/l  ± 1,0 versus 1,41 ± 0,7 ; p < 0,001;
- une cholestérolémie totale plus basse : 4,76 mmol/l ± 1,19 versus 5,06 ± 1,17 mmol/l ; p = 0,02 ;
- une prévalence accrue de l’hypertension (64,3 % versus 55,4 % ; p = 0,026) du diabète (36,4 % versus 27,2  % ; p = 0,017) et du tabagisme actuel (42,5 % versus 34,9 % ; p=0,036).

En revanche, elle ne révèle, entre les patients ayant un HDL-C bas et les autres, aucune différence concernant le LDL-cholestérol ou selon que les sujets étaient traités ou non par statines.

Cette communication confirme la place déterminante d’un HDL-C bas dans le risque de syndromes coronariens aigus et son association fréquente avec d’autres composants du syndrome métabolique ainsi que du tabagisme.

Dr Julie Perrot

Références
Pinto X et coll. A very high prevalence of low HDL-cholesterol in Spanish patients with acute coronary syndromes. European Society of Cardiology (ESC) Congress (Munich) : 30 août-3 septembre 2008.
Eur Heart J 2008 ; 29 Abstract Suppl, 351.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article