Direct 30 juin : Comment éviter un nouveau confinement ? | Agnès Buzyn répond devant l'Assemblée

Cette veille quotidienne régulièrement réactualisée vous permet de retrouver rapidement certaines des informations brèves concernant l’épidémie actuelle. Retrouvez tous nos articles sur la Covid-19.

12 h - Agnès Buzyn entendue à l'Assemblée nationale

L'ancienne ministre de la santé, Agnès Buzyn, sera auditionnée par la commission d'enquête de l'Assemblée nationale, cet après-midi, à partir de 17 h.

11 h - Une colombienne atteinte du Covid accouche dans le coma

Une patiente de 36 ans, hospitalisée en réanimation en Colombie pour un Covid-19 et plongée dans un coma artificiel a donné naissance, par césarienne, à un garçon, né 14 semaines avant terme. L'enfant est Covid - et évoluerait favorablement.

10 h - Comment éviter un nouveau confinement

L'Académie de médecine émet des recommandations afin d’éviter un nouveau confinement. Elle propose de "renforcer la surveillance épidémiologique sur l’ensemble du territoire par la mise en œuvre d’un programme de contrôle des eaux usées destiné à localiser les collectivités entretenant une circulation du Sars-CoV-2, d’intensifier les dépistages dans les collectivités à risque (établissements de santé, entreprises, abattoirs, hébergements de personnes en situation de précarité, etc.) en exploitant au maximum les ressources actuellement disponibles pour le dépistage par RT-PCR, de faire appel au sens des responsabilités plutôt qu’à des mesures obligatoires, souvent mal comprises, afin de maintenir le respect des mesures barrière et le port du masque, même pendant les mois d’été, et de mener une campagne d’information ciblant les classes d’âge les plus jeunes pour leur rappeler qu’en se protégeant, ils protègent leur entourage".

Communiqué de l’Académie : Déconfinons avec prudence pour ne pas avoir à reconfiner dans l’urgence

9 h 30 - Une mission indépendante d'évaluation de la gestion de crise par l'exécutif...missionnée par Emmanuel Macron !

Emmanuel Macron a mis en place ce 26 juin une mission d'évaluation de la gestion de la crise du Covid-19. Elle est présidée par le professeur suisse Didier Pittet (hôpitaux universitaires de Genève et Organisation mondiale de la santé). Les conclusions sont attendues avant la fin de l'année.

9 h - Près de la moitié des étudiants en médecine se sont engagés contre la Covid

Selon une enquête de l'Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) 44,5 % des étudiants en médecine se sont "mobilisés" contre la Covid.  Parmi ceux-ci, 45 % ont assuré des fonctions d'aide-soignant, 14 % d'assistant de régulation du SAMU et 14 % d'infirmiers et 27 % d'autres missions (brancardage, etc...).

8 h 30 - De nouvelles guidelines de la HAS pour la prise en charge des cas suspects

La HAS (Haute autorité de santé) publie quatre fiches pratiques pour la prise en charge des cas suspects de Covid-19. Une sur la conduite à tenir face à un patient symptomatique, en fonction de la date d’apparition des symptômes ; une sur la conduite à tenir face à une personne asymptomatique, en fonction de la date d’exposition ; une sur l’interprétation d’un test RT-PCR et la conduite à tenir selon le résultat ; et une sur l’interprétation d’un test sérologique et la conduite à tenir selon le résultat.

Des fiches pour guider les médecins généralistes dans la prise en charge des patients suspectés de COVID-19

8 h - Un point de situation en France

Selon les dernières données communiquées par le ministère de la santé, 8 688 personnes sont hospitalisées pour un Covid-19 (102 nouveaux admis) dont 619 en réanimation (15 nouveaux cas et 15 malades en moins par rapport à vendredi; le solde est de 15).

Depuis le début de l’épidémie, 29 813 personnes sont décédées dont 19 325 personnes au sein des établissements hospitaliers. Les chiffres de la mortalité relatifs aux établissements sociaux et médico-sociaux seront actualisés par Santé publique France aujourd'hui.

7 h - Un point épidémiologique dans le monde

Selon les données colligées par l'université John Hopkins de Baltimore, on compte, dans le monde, 10 302 867 cas de Covid-19 (vs 9 115 398 il y a une semaine) et 505 518 décès (vs 472 521 il y a une semaine). Les trois pays qui ont identifié le plus de cas sont les Etats-Unis (2 590 582 Covid +), le Brésil (1 368 195 Covid +) et la Russie (640 246 Covid +). Les trois pays les plus endeuillés sont les États-Unis (126 141 décès), le Brésil (58 314 décès) et le Royaume-Uni (43 659 décès).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Guéris ou rétablis avec sequelles?

    Le 30 juin 2020

    La comptabilisation mondiale par l'OMS des cas, des décès et des "guéris" dans chaque pays va nous obliger à reconsidérer la notion de guérison. Le nombre des "guéris" a depuis peu dépassé la moitié de celui des "cas" (5 millions versus 10 millions), alors qu'il doit être d'au moins 90%. Certains pays ne communiquent peut-être pas les chiffres de "guéris" avant d'être certains qu'ils le sont bien, et en plus immunisés(?). D'autres, c'est vraisemblablement par négligence.

    Une séquelle est une affection qui frappe plus ou moins longtemps un sujet guéri d'une maladie. On trouve une définition grâce à l'INC (1) <<Conséquence désagréable d'une maladie ou d'un traitement, qui persiste alors que la maladie est guérie ou le traitement terminé! ...>>.

    Il semble que la COVID19 favorise une suite inhabituelle de séquelles. Cela va des taches aux pieds jusqu'à la chute des cheveux, sans parler des douleurs. En plus de l'adjectif "désagréable", faudra-t-il inclure "gênante", " obérante", voire "invalidante" dans la définition de "séquelle"?

    Le Dr Barizien, de Foch, parle de "syndrome post-COVID" (2). Il semble qu'il s'agisse surtout pour lui de la résurgence de symptômes antérieurs. Mais, comme il le fait remarquer, on ne sort pas sans dommages d'une longue réanimation (qui peut durer deux ou trois fois plus qu'une réa "classique").

    Les séquelles propres au coronavirus seront spécialement à suivre dans les mois qui viennent. Pas facile de faire le tri, d'autant plus que les séquelles récurrentes peuvent se trouver aggravées et/ou modifiées.
    On peut se demander si le SARS-Cov2 va vraiment changer la donne. Avec une maxime du genre : "Avant la COVID19, les séquelles, cela se supportait! Après la COVID19, cela devra se soigner"!

    1- https://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/S/sequelle
    2 - https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2644147-symptomes-coronavirus-qui-reviennent-syndrome-post-covid-que-faire/

    JP Moreau Epidémiologiste en retraite

Réagir à cet article