Distribution des génotypes HPV dans l’adénocarcinome du col utérin : c’est pareil pour tout le monde !

Le Papillomavirus (HPV pour Human Papilloma Virus) est depuis quelques années l’objet de très nombreux travaux. Et c’est bien normal puisqu’il est reconnu responsable de la grande majorité des cancers du col de l’utérus, dont on dénombre chaque année près de 500 000 nouveaux cas dans le monde.

Ce travail s’est intéressé à la distribution des génotypes de HPV dans l’adénocarcinome du col de l’utérus dans 36 pays répartis sur tous les continents. Ont été ainsi recensé les génotypes HPV présents dans 757 adénocarcinomes du col de l’utérus.

Le taux de positivité à l’HPV est relativement faible dans cet échantillon, 61,2 %, avec de petites variations géographiques (le chiffre de 70 % est habituellement avancé). Un seul type de HPV est retrouvé dans 91,1 % des cas HPV+, et seulement 7,1 % des prélèvements sont infectés par plusieurs types de HPV. Trois génotypes (en mono-infection) se partagent 85 % des adénocarcinomes : le HPV 16 (46,9 %), le HPV 18 (29,6 %) et le HPV 45 (10,5 %). Les autres génotypes ne sont représentés qu’occasionnellement, puisque chacun n’est retrouvé que dans moins de 1 % des lésions  (HPV 31, 51, 59, 33, 35, 68, 39, 53, 56 et 6). Ces données sont concordantes dans toutes les régions du globe.

Les auteurs de l’étude en ont profité pour recueillir les données sur l’âge des patientes. L’âge moyen au moment du diagnostic est de 48,3 ans et il semble que les patientes présentant un adénocarcinome  à HPV 16, 18 ou 45 sont légèrement plus jeunes que celles ayant un autre type de HPV (49,1, 46,3 et 48,2 respectivement, versus 54,5 ; p>0,05). Toutefois les auteurs précisent que cette donnée n’est pas statistiquement significative.

Cette étude confirme l’implication mondiale de 3 principaux types de virus HPV (à savoir HPV 16, HPV 18 et HPV 45) dans l’adénocarcinome du col utérin. 

Dr Roseline Péluchon

Référence
De Sanjose S et coll. : HPV genotype distribution in adenocarcinomas of the cervix uteri from 36 countries. XIX FIGO World Congress of Gynecology and Obstetrics (Cape Town, South Africa) : 4 – 9 octobre 2009.

Copyright © Len medical

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.