DIU au cuivre, une alternative pour les nullipares

L’utilisation de la pilule est en perte de vitesse en France depuis 2010. Philippe Ferry a dressé le portrait-robot de la femme DIU au cuivre : « hormonophobique », elle veut conserver ses règles et souhaite  une contraception à durée d’action longue (5-10 ans). L’idée que le DIU est interdit chez les nullipares doit être combattue. On dispose aujourd’hui de dispositifs de petite taille et la douleur à l’insertion peut être prise en charge efficacement. Enfin, rappelons-le, le DIU n’apparait plus comme un facteur de risque d’infection génitale haute. Il peut donc aujourd’hui être proposé aux adolescentes et aux nullipares.

Dr Catherine Azoulay

Référence
Elia D : Le diu au cuivre - une vraie option pour le nullipare. 22e GENESIS (Paris) : 19-20 septembre 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.