Drôles d'endroits pour des rencontres

En 40 ans, le JIM a suivi pour ses lecteurs plus de 1500 manifestations médicales.

C’est peu dire qu’en 40 ans, le travail d’un journaliste médical rapportant le contenu d’un congrès a beaucoup évolué ! Dans les années 80, l’enregistreur à cassettes et à piles était encore de mise. Son maniement n’était pas toujours simple et « retrouver les morceaux choisis » relevait parfois de la prouesse ! Quant au livre des abstracts, il était lourd et encombrant et son index limité.

Puis le son et les appareils numériques ont changé la donne. En un rien de temps, l’enregistrement se retrouve dans l’ordinateur. Tout comme les diapositives que l’on peut facilement photographier puis charger en un clic. La lecture devient facile et rapide. Réécouter une séquence de la présentation est un jeu d’enfant.
 
En 2019, le smartphone et la tablette sont devenus roi. C’est le tout en un ! Ils enregistrent, photographient et permettent de prendre des notes. Le livre des abstracts a  disparu et ces derniers sont désormais accessibles sur le site du congrès ou sur une simple clé USB.

Grâce à Internet, on peut maintenant se rendre à n’importe quel congrès au bout du monde en deux temps trois mouvements…Avec les e-congrès,  les orateurs peuvent même se passer d’être physiquement présents.

Direction la page d’accueil, les abstracts apparaissent, les retransmissions audios et vidéos des communications aussi… Et, pour aller rapidement vers nos centres d’intérêt, il n’y a qu’à demander au moteur de recherche.

Mais, les outils de communications les plus performants n'ont pas remplacé ce qui fait encore toute la richesse d’un congrès: la rencontre, l’échange et le partage avec ses confrères !

Dr Laurence Houdouin

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article