Ebola : inquiétude après la détection d’un cas en Ouganda

Kampala, le mercredi 12 juin 2019 – C’était le scénario redouté par les observateurs internationaux et les autorités sanitaires ougandaises. 

Pour la première fois depuis le début de l’épidémie en République démocratique du Congo (RDC), en août 2018, l’Ouganda vient à son tour d’enregistrer un cas de fièvre hémorragique à virus Ebola, alors que la RDC recense désormais plus de 2000 malades.

Il s’agit d’un garçonnet congolais de cinq ans vivant en Ouganda (dans une ville frontalière, Kasese)  revenu d’un voyage en RDC avec ses parents « le 9 juin 2019. L'enfant et sa famille sont entrés dans le pays en passant par le poste-frontière de Bwera et ont cherché à recevoir des soins » signale l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le ministre de la santé ougandais, Ruth Aceng précise à l'AFP (Agence France presse) que c’est à l’occasion de funérailles auxquelles il a assisté en RDC que ce jeune patient aurait contracté la maladie.  

Une réunion entre les autorités sanitaires de la RDC et celles d’Ouganda doit se tenir aujourd’hui. L’un des ordres du jour est de discuter la « possibilité de rapatriement de la famille » du garçon atteint en RDC « pour poursuivre le traitement » dans un des centres de traitement du Nord-Kivu.

Au cœur des safaris

Par ailleurs, les équipes locales de santé publique et l’OMS ont uni leurs forces pour diligenter une enquête épidémiologique afin d’identifier d’éventuels autres cas et vacciner les contacts de l'enfant. Soulignons, à ce titre, que depuis l’apparition de la nouvelle flambée en RDC, environ 5000 soignants ougandais ont bénéficié d’une immunisation expérimentale contre le virus. 

Si l’Ouganda ne cède pas à la panique, ayant déjà connu des épidémies d’Ebola dont une, en 2000, qui a coûté la vie à plus de 200 personnes, l’inquiétude est de mise alors que ce cas est enregistré dans une zone touristique du pays, le parc national Queen Elizabeth II qui accueille des visiteurs du monde entier venu admirer sa faune particulièrement variée.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article