Ebola : le plan français

Paris, le mardi 19 août 2014 - Les ministères de la Santé, de l'Intérieur, et des Affaires étrangères ont mis en place un plan de vigilance face au risque de fièvre hémorragique à virus Ebola en France. Il est actuellement au niveau 2B de vigilance.

Aucune détection des malades n’est prévue !

Etonnamment, il n’a pas été mise en place pour l’heure de véritable mesure de détection d’éventuelles patients à leur arrivée en France.

Le ministère de la Santé estime qu’un système de contrôle lors du débarquement par des médecins à l’aéroport n’est pas optimum, notamment car il ne permettrait pas de détecter les voyageurs qui ont des correspondances...

Pour l’heure, la France se fie donc au filtre effectué par les pays touchés par le virus (Guinée, Liberia, Sierra Leone) où là des médecins et des leurs assistants contrôlent au moyen de pistolets thermiques la température des passagers.

Les mesures à prendre en cas de suspicion de cas à bord

Le plan stipule que si lors d'un vol une personne est atteinte de vomissements, avec un tableau clinique pouvant évoquer Ebola, elle doit être séparée des autres passagers par le personnel de bord. Les stewards et les hôtesses ont désormais à leur disposition des masques et des gants. A l'arrivée, le malade serait pris en charge par le Samu, selon un protocole très strict, évitant tout contact avec les autres passagers à l'aéroport.

Les hôpitaux de référence

Une liste de neuf hôpitaux de référence a été établie par le ministère de la Santé. Il s'agit de Bégin, Bichat, Necker à Paris, du CHRU de Rennes et de Lille, du CHU de Bordeaux et de Strasbourg, de l'hôpital Nord à Marseille et de l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.

Le laboratoire P4 Jean- Mérieux de Lyon est chargé quant à lui d'analyser les souches de virus prélevés sur les patients suspects.

En cas d’infection avéré, L'Institut de veille sanitaire devra alors dresser une liste de « cas contacts » susceptibles d’être contaminés, pour leur faire subir à eux aussi des tests.

Les destinations non recommandées

Le ministère des Affaires étrangères recommande aux Français de suspendre tout projet de voyage dans les pays où des cas d'Ebola sont avérés : la Guinée, la Sierra Leone, le Liberia et le Nigeria. Certains suggèrent d’y ajouter la Côte d’Ivoire où, bien qu’aucun cas d'Ebola n'y soit recensé, l'inquiétude va grandissante étant donné la proximité avec les zones infectées.

FH

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Place des pistolets thermiques ?

    Le 21 août 2014

    L'incubation allant de 2 à 21 jours, les pistolets thermiques pour détecter une fièvre font piètre figure pour parer une contamination sur le sol français. Si les premiers symptômes apparaissent après le passage aéroport, ça va être la catastrophe ; l'institut de veille sanitaire sera en alerte rouge... et il sera peut être trop tard.
    RG, infirmière

Réagir à cet article