Ebola : pour l’OMS il est faux de parler d’échec de la riposte

Genève, le vendredi 15 mars 2019 – De retour de République Démocratique du Congo, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus s’est exprimé en conférence de presse à Genève, alors que la riposte contre l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola est de plus en plus perturbée par des violences visant les centres de traitement.

Ainsi, hier encore, un centre a été attaqué « par une population en colère suite au décès d'une personne » à Mambowa-Biena a indiqué l'AFP (Agence France Presse)…

Le directeur général de l’OMS a en premier lieu prévenu qu’on n’en finira pas avant six mois avec cette flambée, comme il le disait déjà il y a quelques mois !

Néanmoins, le Dr Tedros a jugé « qu’il était faux de parler d'échec (…). L'épidémie a été contenue dans une zone géographique, le Nord-Kivu et elle ne s'est pas étendue à d'autres parties du pays et aux pays voisins (…) et non seulement, elle ne se propage pas, mais elle se contracte. Vous ne pouvez pas parler d'échec lorsque l'épidémie se contracte » a-t-il avancé.

Le directeur de l'OMS précise aussi que le nombre de nouveaux cas hebdomadaires est passé de 50 en début d’année à 25, tout en mettant en garde contre le risque que l'épidémie reparte à la hausse « si la situation sécuritaire continue de se détériorer ».

Reste que selon les dernières données publiées : cette dixième épidémie d'Ebola sur le sol congolais a tué 584 personnes pour 927 cas.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article