Effets favorables du traitement adjuvant par pembrolizumab des mélanomes stade III

Inutile de rappeler aux lecteurs du JIM les remarquables progrès dans le traitement des mélanomes métastatiques (stade IV) enregistrés depuis 2010 grâce aux inhibiteurs de BRAF et MEK et aux immunothérapies anti-CTLA-4 et anti-PD-1. Ces succès ont naturellement conduit à tester ces traitements dans une indication nouvelle : la prévention des récidives chez les patients opérés de métastases ganglionnaires de mélanome (stade III), qui sont à haut risque de progression de la maladie.

Cet essai coordonné par les spécialistes de l’Institut Gustave-Roussy (Pr A Eggermont, Pr C Robert) a été mené sous l’égide de l’EORTC dans 123 centres de 23 pays. Au total, 1 019 patients traités pour mélanome avec métastases ganglionnaires et ayant subi un curage ganglionnaire complet ont été randomisés en deux groupes et traités soit par pembrolizumab, un des deux anti-PD-1 actuellement disponibles, sous forme de perfusions de 200 mg toutes les trois semaines, soit par placebo, pendant environ un an.

Un meilleur taux de survie sans progression à un an

Le traitement a été jugé sur la survie sans progression. Celle-ci, mesurée à un an, est significativement plus fréquente dans le groupe pembrolizumab : 75,4 %, contre 61,0 % dans le groupe placebo, ce qui correspond à un rapport de risque (hazard ratio) de 0,57. Ceci signifie que le pembrolizumab diminue le risque de récidive ou de décès de 43 % chez ces patients avec un mauvais pronostic. Les résultats sont à peu près semblables dans le sous-groupe de patients dont le mélanome est positif pour PD-L1. A 18 mois, les survies sans progression sont de 71,4 % dans le groupe pembrolizumab, 53,2 % dans le groupe placebo. Mais 14,7 % des patients ont présenté des effets secondaires graves, dont un cas de myosite mortelle. Cet essai confirme le bénéfice des nouveaux traitements en situation adjuvante, pour la prévention de la progression du mélanome.  

Dr Daniel Wallach

Référence
Eggermont AMM, Blank CU, Mandala M et coll. : Adjuvant Pembrolizumab versus Placebo in Resected Stage III Melanoma. N Engl J Med., 2018 ; 378: 1789-1801. doi: 10.1056/NEJMoa1802357.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article