Endocannabinoïdes et glandes sébacées sous le microscope

Les endocannabinoïdes interviennent dans la physiologie des sébocytes et donc la lipogenèse sébacée, d’une façon qui n’est pas encore connue en détail. Cette étude expérimentale portant sur la lignée sébocytaire immortalisée SZ95 montre que les principales enzymes de synthèse et de dégradation des endocannabinoïdes sont exprimées au niveau des sébocytes. Elle montre aussi qu’il est possible de manipuler à l’aide d’agents pharmacologiques le niveau des endocannabinoïdes, et donc la production lipidique.

Les auteurs n’ont apparemment pas en vue un effet au niveau de l’hyperséborrhée et de l’acné, qui sont principalement sous le contrôle des androgènes. Ils s’intéressent plutôt à d’autres fonctions des glandes sébacées, comme l’hydratation de la peau en général, et les interactions entre le film lipidique cutané et le microbiome.

Une action directe ou indirecte sur le métabolisme sébocytaire des endocannabinoïdes pourrait contribuer à stimuler la production du film lipidique et améliorer des situations de xérose, comme diverses variétés de peaux sèches, dont la dermatite atopique.

Dr Daniel Wallach

Références
Zákány N et coll. : Endocannabinoid Tone Regulates Human Sebocyte Biology. J Invest Dermatol 2018 ; 138 : 1699-1706.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article