Epidémie de dengue « sans précédent » à La Réunion : le gouvernement de nouveau mis en cause

Paris, le mercredi 16 mai 2018 – A l’occasion d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, Erika Bareigts, ancien ministre des Outre-mer et actuelle députée de la Réunion (PS) s’est adressée au Premier ministre à propos de la gestion de l’épidémie de dengue, qualifiée par l’OMS de « sans précédent ». Attaquant bille en tête le chef du gouvernement, elle a expliqué : « la dengue c’est l’histoire d’une crise sanitaire mal gérée, mal préparée (…). Durant tout l’hiver austral à cause de la fin des contrats aidés et de l’absence de disponibilité des PEC* pendant la saison cyclonique, il n’y a pas eu de moyens dédiés pour lutter contre les gîtes larvaires contrairement aux années précédentes. Le défaut d’anticipation de la part de l’État est d’autant plus grave que La Réunion a vécu une saison cyclonique intense, favorable au développement des moustiques et de leurs larves. A défaut de communication claire et de propositions efficaces de la part de l’ARS** (…) l’épidémie s’est propagée. (…) A la veille de l’hiver austral, l’épidémie est loin de s’arrêter avec des gîtes larvaires largement installés à cause des tempêtes Fakir et Berguitta. Pour les mois de septembre et octobre (…) les risques vont flamber. Enfin la contamination nationale par le moustique tigre présent sur l’hexagone reste à craindre. J’ai entendu le gouvernement promettre trois cents services civiques. Depuis quand, en France, gère-t-on une crise sanitaire avec des services civiques ? ».

C'est le ministre de la Santé, Agnès Buzyn qui s'est chargée de lui répondre en affirmant que le gouvernement avait parfaitement su répondre à la situation, sans même évoquer l’interrogation légitime du député Bareigts : « depuis quand, en France, gère-t-on une crise sanitaire avec des services civiques ? »

*Parcours emploi compétences
** Agence Régionale de Santé

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article