Essai clinique randomisé comparant suture et plaque dans le traitement des hernies ombilicales de l'adulte

La généralisation des prothèses dans le traitement des hernies de l'aine a conduit à les proposer dans la cure des hernies ombilicales (HO), dont on connaît le taux important de récidives.

L'étude a porté sur 200 malades (118 femmes), de 14 à 79 ans, après exclusion des opérés en urgence et de ceux qui préféraient un treillis. Les malades ont été tirés au sort sans tenir compte de la taille de la HO. Dans la classification de l'American Society of Anesthesiology, 173 malades étaient ASA I ou II, et 23 ASA III (les ASA IV ayant été exclus en raison de leur pronostic vital menacé à court terme).
On a traité 100 malades (GS) par suture et 100 (GP) par prothèse, les 2 groupes étant comparables en âge, sexe, taille de hernie, stade ASA, et type d'anesthésie (locale dans 98% des cas).

Par une incision para ombilicale, le sac a été disséqué mais non réséqué. Dans le GS, la suture aponévrotique a été faite par poins séparés de polyester. Dans le GP, on a posé en extrapéritonéal, fixé par points séparés, soit un « plug » (sur 68 HO < 3cm), soit un treillis (sur 32 HO >3cm).

L'antibioprophylaxie (amoxicilline + acide clavulanique) a été constante, la sortie programmée pour le jour même et les malades sous antalgiques suivis à domicile puis en consultation tous les ans.

La durée opératoire était un peu plus longue dans le GP (45 mn vs 38), la douleur maîtrisée chez > 90% des malades qui n'ont pas eu besoin d'antalgiques complémentaires, et les complications mineures (séromes, hématomes, abcès) équivalentes (10%) dans les 2 groupes. Avec un recul de 5 ans, il n'y a eu ni complications ni décès, mais un taux de récidives de 11% dans le GS vs 1% dans le GP (p=0.0015), taux indépendant de la taille de la HO.

Au total, la réalisation sous anesthésie locale et en ambulatoire d'une hernioplastie permettant une fermeture sans tension de l'orifice herniaire n'augmente pas la morbidité opératoire et réduit considérablement le risque de récidives. La pose de matériel pourrait donc devenir le traitement de référence de la HO.

Dr Jean-Fred Warlin


Arroyo A et coll. : "Randomized clinical trial comparing suture and mesh repair of umbilical hernia in adults". Brit.J.Surg.2001;88:1321-3. Copyright Sanofi-Synthelabo France 2002.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article