Explosion du nombre de cas de rougeole en Europe

Copenhague, le mercredi 22 août 2018 – L’agence européenne de l’organisation mondiale de la santé a dévoilé les chiffres, pour les six premiers mois de 2018, de l’épidémie de rougeole qui sévit sur le vieux continent. Ces données mettent en évidence une explosion du nombre de cas avec plus de 41 000 patients identifiés dans la Région européenne de l’OMS (dont 23 000 en Ukraine), alors que le pic précédemment enregistré durant la période de 2010 à 2017 s’élevait à 23 927 en 2017 sur douze mois. En outre, les rapports mensuels dressés par pays recensent au moins 37 décès de rougeole cette année, dont trois en France.

La France de retour sur le « chemin de la raison »

Comme le souligne l’OMS, pour enrayer le phénomène, il faut atteindre « une couverture vaccinale d’au moins 95 % par 2 doses de vaccin antirougeoleux chaque année au sein de chaque communauté. Bien que la couverture vaccinale par 2 doses de vaccin antirougeoleux soit passée de 88 % en 2016 à 90 % en 2017 chez les enfants éligibles de la Région, de grandes disparités persistent au niveau local : certaines communautés signalent une couverture de plus de 95 %, et d’autres, de moins de 70 % ».
A ce titre, l’institution internationale souligne qu’elle « travaille en étroite collaboration avec les États membres actuellement confrontés à des flambées épidémiques pour mettre en œuvre des mesures de riposte (dont le renforcement de la vaccination systématique et supplémentaire et une surveillance accrue pour détecter rapidement les cas) ».

Invitée par France Info à réagir à cette information, Agnès Buzyn a regretté que « l'Europe soit devenue le parent pauvre de la vaccination ». Pour elle, la flambée actuelle est directement liée au scepticisme à l’égard de la vaccination. 

Agnès Buzyn en a profité pour défendre l’obligation vaccinale, entrée en vigueur le 1er janvier 2018 qui marque, selon elle, le retour de la France « dans le droit chemin, le chemin de la raison ».

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (5)

  • Scepticisme?

    Le 23 août 2018

    Le scepticisme et même la méfiance ne feront qu'augmenter tant que l'on imposera des packages complets de vaccinations multiples qui viennent remplacer des vieux vaccins éprouvés et bon marché.
    Il y a trop de choses qu'on impose massivement avec la suspicion que ce soit au profit de l'industrie : les alcootests dans les voitures, Linky...

    Dr Joël Delannoy

  • Un brin de complotisme...??

    Le 23 août 2018

    Les francais n'aiment pas être contraints, ce n'est pas nouveau. Ensuite, voir le profit de l'industrie dans les alcootests (c'est peut etre utile de verifier son alcoolémie avant de conduire, non ?) ou dans Linky (c'est peut etre intéressant de connaitre la consommation des gens pour réguler l'offre ?) relève du complotisme.

    Dr Eric Orvain

  • Le « c’était mieux avant »...

    Le 26 août 2018

    ...du Dr Delannoy ne repose sur ... rien. Ce n’est qu’une posture.


    Dr Anne-Claire Moreau

Voir toutes les réactions (5)

Réagir à cet article