Fémorale ou radiale : quelle est la meilleure voie ?

La voie fémorale reste encore, et de loin, la voie d’abord la plus fréquemment utilisée pour les coronarographies.

Une méta analyse publiée en 2004 indiquait pourtant que la voie radiale pouvait constituer une alternative intéressante avec moins de complications locales, notamment de type hémorragique.

Une équipe internationale s’est à nouveau penchée sur le sujet en réalisant une revue systématique de la littérature depuis 1980 (MEDLINE, EMBASE et CENTRAL).

Toutes les études randomisées ayant comparé la voie radiale à la voie fémorale pour la réalisation d’artériographies et (ou) de procédures endovasculaires d’angioplastie ont été colligées.

Il apparaît que la voie radiale permettrait de réduire de plus de 70 % le risque d’hémorragie majeure (transfusion de plus de 2 unités ou davantage ; 0,05 % versus 2,3 % ; OR : 0,27 ; intervalle de confiance à IC 95 % : 0,16-0,45 ; p < 0,001).

Il existe même une tendance - non significative - à la réduction d’un critère composite rassemblant les décès, les infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux (2,5 % versus 3,8 % ; OR : 0,71 ; IC : 0,49-1,01; p : 0,058). Il a également été noté une tendance - toujours non significative - à une réduction de la mortalité toutes causes confondues (1,2 % versus 1,8 % ; OR : 0,74 ; IC : 0,42-1,30 ; p : 0,29).

En revanche, une tendance à une plus grande fréquence des échecs de procédure a été constatée (4,7 % versus 3,4 % ; OR : 1,29 ; IC : 0,87-1,94 ; p : 0,21).

La durée moyenne d’hospitalisation a été réduite de 0,4 jours en moyenne avec les abords par voie radiale (IC : 0,2-0,5 ; p : 0,0001).

Les auteurs de l’étude remarquent que, probablement par manque de puissance, la baisse observée d’événements cardiovasculaires sévères n’atteint pas la significativité. Il ressort de la lecture de cet article qu’à l’évidence ils seraient tentés d’expliquer le meilleur pronostic obtenu avec la voie radiale par le moindre risque d’hémorragies majeures.

Ils en appellent à une étude randomisée de bonne méthodologie.

Dr Olivier Meillard

Référence
Jolly SS et coll. : Radial versus femoral access for coronary angiography or intervention and the impact on major bleeding and ischemic events: a systematic review and meta-analysis of randomized trials. Am Heart J 2009;157:132-40

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article