Glycémie à jeun et HDL-cholestérol sont des marqueurs prédictifs de la mortalité coronarienne en population non diabétique

Des équipes du Karolinska Institute, en Suède, et de la Mayo Clinic, aux États-Unis, ont construit un indice de risque, fonction du HDL-cholestérol (HDL-C) et de la glycémie à jeun, ajusté sur l’âge, destiné à l’identification des patients à haut risque de décès ou d’événement cardiovasculaires. Dans un premier temps, ils ont validé la valeur pronostique de cet indice en population suédoise et européenne. Puis, pour confirmer la validité de leurs résultats, ils ont étendu cette évaluation à un échantillon multiethnique représentatif de la population adulte des Etats-Unis.  Cette étude prospective, a analysé les relations entre l’indice de risque construit par ces équipes et la mortalité de 6 310 sujets (2 940 hommes et 3 370 femmes, d’âge médian de 42 ans), indemnes de diabète, participants au troisième  National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES III).   

Avec une médiane de suivi de 105 personnes-mois,  758 morts ont été recensées (12 % de la population d’étude), dont 192 (25 % des décès) de cause cardiovasculaire.

L’analyse, après ajustements sur l’ethnie et sur l’âge, relie, de façon positive, la glycémie à jeun à la mortalité toutes causes (ratio de risque = 1,22 ;  IC à 95 % : 1,02-1,48) et aux décès de cause cardiovasculaire (1,45 ; 0,96-2,19).

Elle met de plus en évidence un effet protecteur du HDL-C vis-à-vis de la mortalité toutes causes (ratio de risque = 0,88 ; 0,68-1,15) et de la mortalité cardiovasculaire (0,91 ; 0,53-1,56).

Quant à l’indice de risque étudié il est corrélé à la mortalité toutes causes et à la mortalité cardiovasculaire, avec des ratios de risque, après ajustements, respectivement de 2,61 (1,98-3,45) et 2,77 (1,56-4,89).

Pour les auteurs cet indice de risque intégrant glycémie à jeun et HDL-C, pourraient être utilisé à l’avenir dans les recommandations cliniques.

Dr Julie Perrot

Références
Sierra-Johnson J et coll. Fasting glucose and HDL-cholesterol predict coronary artery disease mortality in a multi-ethnic US population. European Society of Cardiology (ESC) Congress (Munich) : 30 août-3 septembre 2008.
Eur Heart J 2008 ; 29 Abstract Suppl, 596.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article