Grave épidémie de rougeole à Madagascar

Genève, le samedi 22 décembre 2018 – Depuis le début de l’année, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) alerte à propos d’un retour de la rougeole qui concerne toutes les régions du monde, qui semblaient pourtant en voie d’éradiquer cette maladie. Alors que l’Europe de l’Est et l’Europe occidentale connaissent des épidémies importantes, l’Amérique du Sud et l’Afrique sont également touchées. Ainsi, début décembre, la situation est devenue préoccupante au Brésil et au Venezuela. Aujourd’hui, c’est le cas de Madagascar qui inquiète. La grande île, dont les services de santé font face à un manque de moyens importants, est confrontée à une épidémie de rougeole qui a déjà touché 10 924 personnes, majoritairement des enfants et adolescents âgés de 1 à 14 ans, au cours des trois derniers mois. La quasi-totalité des régions du pays (20 sur 22) sont concernées. L’insuffisance de la couverture vaccinale et sa baisse notoire expliquent cette flambée. A une accessibilité aux vaccins qui a toujours été complexe, s’ajoutent actuellement des problèmes d’approvisionnement. Cette situation a conduit le gouvernement à mettre en place une politique de restriction : aujourd’hui seuls les enfants de moins de 9 mois pour lesquels la vaccination a déjà été programmée peuvent être immunisés.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.