Hépatite C : le dépistage systématique de toutes les femmes enceintes est souhaitable

Le nombre de cas d’hépatite C chez les femmes enceintes a augmenté considérablement ces dernières années aux États-Unis. Alors que plusieurs études ont noté l’inefficacité du dépistage ciblé des femmes enceintes, certaines autorités sanitaires le recommandent encore. Pour leur part, l’AASLD et l’IDSA (American Association for the Study of Liver Diseases/Infectious Diseases Society of America) préconisent le dépistage systématique de toutes les femmes enceintes.

Une équipe publie les résultats d’une étude rétrospective comparant les deux pratiques en terme de rapport coût-efficacité. L’étude compare deux périodes pendant lesquelles les deux méthodes différentes de dépistage étaient utilisées. Au cours de la première période, le dépistage était ciblé, selon le risque (mai 2014 à décembre 2015), alors qu’à la seconde période, le dépistage était étendu à toutes les femmes enceintes (mai 2016 à décembre 2017).

Au total, 19 453 femmes enceintes ont été testées pendant toute la durée de l’observation. L’analyse des données montre que le dépistage basé sur les facteurs de risque laisse passer un nombre significatif de patientes non identifiées comme porteuses d’une infection active avec les conséquences qu’implique l’absence de prise en charge. Le dépistage universel, quant à lui, n’augmente pas la probabilité de positivité de la recherche d’anticorps, mais augmente en revanche la probabilité d’une recherche positive d’ARN viral et de la confirmation d’une infection active.

L’augmentation du coût liée au dépistage universel est de 308 $ par patient, soit environ 270 €. Cela se traduit par un rapport coût/efficacité supplémentaire de 18 139 $ par infection active identifiée, ce qui est inférieur au seuil considéré comme « rentable ».

Les auteurs plaident pour une accentuation des efforts destinés à étendre le dépistage universel pour cette catégorie de patientes.

Dr Roseline Péluchon

Références
Rose M et coll. : Hepatitis C Virus Risk-Based Vs. Universal Screening Among Pregnant Women: Implementation and Cost-Effectiveness Analysis. AASLD (American Association for the Study of Liver Diseases) 2018 – The Liver meeting (San Francisco) : 9-13 novembre 2018.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article