Identifier les facteurs de risque de thrombose portale après colectomie totale

La thrombose portale (TP) est une complication rare (1 pour 10 000) mais grave de la chirurgie intestinale. On a incriminé dans sa genèse la présence de cancers pancréatique ou hépatique, de cirrhose, de maladie inflammatoire chronique de l’intestin-MICI), d’hypercoagulabilité, et de sepsis abdominal.

Les signes cliniques sont variables : fièvre, vomissements, douleurs épigastriques, iléus et c’est le scanner avec injection qui est le meilleur outil diagnostique, ouvrant la voie au traitement anticoagulant pour 3 à 6 mois.

Des auteurs de l’Ohio ont cherché à déterminer les facteurs favorisant la TP après colectomie totale (CT) suivie soit d’anastomose iléo-rectale (AIR), soit terminée par une iléostomie terminale (IT).

Parmi les 832 patients opérés de CT entre 2010 et 2014, 173 ont eu un scanner avec injection en postopératoire et, chez 34 d’entre eux (20 femmes), on a pu mettre en évidence un thrombus dans les veines porte, splénique, ou mésentériques. On a comparé ces 34 patients avecTP (4 % des CT) avec les 141 malades sans TP au scanner.

Le jeune âge serait seul en cause…

Tous les patients avaient reçu, dès l’induction anesthésique, une prophylaxie de la thrombose mécanique par bas de contention, et chimique par héparines de bas poids moléculaire. Le diagnostic a été porté en moyenne à J10. Dans 1/3 des cas, les thrombi étaient multiples, atteignant notamment le tronc porte ou l’une de ses branches de bifurcation.

Le groupe des 34 TP (GTP) avait une moyenne d’âge de 35 ans vs 41 pour les malades qui en étaient indemnes (GSTP). L’indication la plus fréquente de CT avait été une MICI (76 %), puis une constipation rebelle (mégacôlon) et une polypose familiale, les cancers ne représentant que 4 % des indications opératoires.

Dans le GTP, on a rencontré davantage de complications postopératoires, (infection, iléus, thrombose des membres inférieurs), mais, après ajustement en fonction des différentes techniques opératoires (AIR ou IT) et de la voie d’abord (ouverte ou cœlioscopique), il s’avère que le jeune âge est le seul facteur de risque indépendant de survenue d’une thrombose portale postopératoire après colectomie totale.

Dr Jean-Fred Warlin

Référence
Gorgun E et coll. : Factors associated with portomesenteric venous thrombosis after total colectomy with ileorectal anastomosis or end ileostomy. Am J Surgery, 2018;215:62-65.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article