Infection par le VIH, traitement antirétroviral et comportement sexuel

Une étude prospective, conduite en Ouganda, s’est intéressée à la qualité de vie de 534 patients séropositifs pour le VIH 12 mois après mise en œuvre du traitement antirétroviral, et à leur comportement sexuel. Dans cette population d’étude, âgée en moyenne de 37 ans, comprenant 368 femmes (69 %), et ayant bénéficié de séances d’éducation, les résultats laissent apparaître une amélioration de la qualité de vie, associée à une augmentation de l’activité sexuelle, surtout au sein de relations stables. Un bémol important cependant : sur 53 patients (62 %) qui n’utilisaient pas de préservatifs lors de l’entrée dans l’étude, 32 (60 %) n’en utilisaient toujours pas régulièrement 12 mois après traitement antirétroviral.

Dr Claudine Goldgewicht

Référence
Namukasa JW : Sexual Behavior of Persons on Antiretroviral Therapy With Improved Quality of Life. 45 th annual meeting of the Infectious Disease Society of America (San Diego, Californie) : 4-7 octobre 2007.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article