IVG : délai légal et clause de conscience bientôt en débat

Paris, le vendredi 14 juin 2019 – Alors que le gouvernement a choisi de rejeter un amendement socialiste à la loi de santé visant à allonger les délais légaux d’IVG, la mission d’information parlementaire sur l’accès à l’avortement vient d’annoncer l’accélération de son calendrier.

Plutôt que de soutenir le texte défendu par Laurence Rossignol, le ministre de la Santé Agnès Buzyn avait expliqué mardi vouloir « réunir les conditions pour que ce débat légitime ait lieu dans le bon cadre, et en assurant l'ensemble des échanges que l'importance du sujet justifie ».

C’est dans cette optique que la mission d’information, qui devait se réunir à l’automne, va entamer ses travaux « d’ici dix jours », a expliqué la députée (LREM) Marie-Pierre Rixain qui en aura la présidence.

« Suite à la mission, quoi qu'il arrive je déposerai une proposition de loi à l'automne, qui contiendra a minima l'allongement du délai », a encore précisé Mme Rixain.

D’autres points seront également débattus et notamment la pertinence du maintien de la clause de conscience des médecins.

X.B.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article