La biopsie optique accroît encore son champ d’action

Paris, le samedi 7 juillet 2018 – A la fin du mois de mai, à l’occasion du salon Vivatech, les équipes de Mauna Kea Technologies présentaient Cellvizio, considéré comme un emblème de l’excellence des entreprises de biotechnologie françaises, notamment dans le domaine médical. Si ce système d’endomicroscopie confocale laser a suscité l’enthousiasme des participants et des journalistes, il ne s’agit pas tout à fait d’une nouveauté. Voilà près de dix ans que Cellvizio connaît des succès croissants et élargit son champ d’action.

Après la gastro-entérologie : la transplantation pulmonaire et la neurologie

Les développements se poursuivent avec succès comme en ont témoigné plusieurs événements récents. Ainsi, la revue Transplantation vient de publier les résultats d’une étude prospective multicentrique démontrant la pertinence et l’efficacité de la biopsie optique pour l’évaluation du rejet cellulaire aigu chez les patients ayant reçu une greffe de poumon. Ces données confirment de premières observations présentées l’an dernier à Washington lors du congrès de l’American Thoracic Society. Pour les patients, le recours au Cellvizio est la promesse d’une procédure moins invasive, tandis que pour les promoteurs de ce dispositif révolutionnaire il s’agit de la confirmation que l’utilité de cet outil ne se réduit pas à la gastro-entérologie, son premier terrain d’action. Cette publication succède à une autre nouvelle positive : la quinzième autorisation accordée par la FDA à Cellvizio. Elle concerne Cellvizio 100 series (modèles F400 et F800) associé au logiciel CranioFlex. Cette alliance permet d’obtenir une « imagerie des microstructures internes des tissus et (…) l'identification des cellules et des vaisseaux et de leur organisation au sein du système nerveux central pendant les procédures diagnostiques et thérapeutiques crâniennes telles que la biopsie et la résection de tumeurs » explique Mauna Kea Technologies.

Quand la France tarde à utiliser ses propres innovations

Révolutionnaire, cette technologie connaît outre-Atlantique une large utilisation, mais celle-ci demeure plus restreinte en France. Comme d’autres dispositifs conçus par des entreprises françaises, Cellvizio a en effet su s’imposer bien plus rapidement à l'étranger, quand les barrières françaises sont plus difficiles à franchir. Aujourd’hui cependant, plusieurs hôpitaux et cliniques sont équipés, offrant aux patients les bénéfices d’un dispositif combinant précision et confort pour le malade.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article