La chimiothérapie néoadjuvante et le cancer de l’ovaire

Une chimiothérapie néoadjuvante peut être proposée pour le traitement des cancers ovariens de stade III ou IV. Selon une étude récemment publiée, cette chimiothérapie néoadjuvante effectuée en premier lieu permet plus souvent d’obtenir une « chirurgie de réduction tumorale optimale » comparativement à la chirurgie d’emblée (83,3 % versus 40,1 % ; p<0,001). La survie totale et la survie sans progression sont à peu près identiques dans les deux groupes de l’étude (p=0,12 et p=0,76 respectivement), alors que le groupe chimiothérapie néoadjuvante comprenait plus de patientes atteintes d’un stade IV (p<0,001).

Dr Roseline Péluchon

Référence
Kim M et coll. : Neoadjuvant chemotherapy for stage III or IV ovarian cancer: Effects on optimal debulking rates and survival. XIX FIGO World Congress of Gynecology and Obstetrics (Cape Town, South Africa) : 4 – 9 octobre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article