La chirurgie en mode 5G

Barcelone, le vendredi 8 mars 2019 - Pouvoir opérer à distance grâce aux nouvelles technologies est un exemple très régulièrement donné des avantages d’une médecine en phase avec les avancées numériques. Si différentes démonstrations ont déjà démontré la faisabilité d’une intervention pilotée à distance, en pratique certains obstacles technologiques empêchent un déploiement plus général. Et notamment, les temps de latence qui existent encore dans la transmission des informations, temps de latence qui ne sont pas toujours anodins face à des gestes chirurgicaux qui nécessitent précision et dextérité. La 5G devrait permettre de corriger ces limites, comme l’a mis en évidence une expérience réalisée fin février à l’occasion du Mobile Word Congress (MWC) de Barcelone.

0,01 seconde

Le docteur Antonio de Lacy a pu délivrer ses conseils et son assistance technique en temps réel à une équipe de chirurgiens opérant à l’Hospital Clinic de Barcelone, situé à cinq kilomètres, un patient nécessitant la résection d’une tumeur intestinale. L’expérience, qui a pu être réalisée grâce à de nouveaux outils technologiques développés par Vodafone et a été l’objet d’une courte retransmission en direct lors du MWC, a été un succès. Cette première opération chirurgicale télémonitorée via la 5G a en effet pu mettre en évidence l’intérêt d’un temps de latence réduit à 0,01 seconde, contre 0,27 seconde avec la 4G actuelle. « Il s'agit d'un premier pas en vue d'atteindre notre objectif : être en mesure dans un futur proche de réaliser des opérations chirurgicales à distance » a estimé le docteur Antonio de Lacy. Il sera cependant peut-être nécessaire d’attendre encore quelques temps avant que la 5G ne s’impose dans les blocs opératoires européens et notamment français. Les spécialistes du secteur observent en effet un certain retard du vieux continent pour adopter la 5G par rapport à l’Asie et à l’Amérique, sans compter que certains pourraient voir dans ce nouveau saut technologique de nouvelles raisons de s’inquiéter de la nocivité des ondes.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article