La grossesse accroît le risque d’infection des femmes par le VIH dans les couples sérodiscordants

Une équipe de chercheurs a voulu vérifier les constatations, faites au cours de certaines études, d’un  risque accru d'acquisition du VIH-1 au cours de la grossesse et du postpartum. Ils ont utilisé les populations de 2 études de prévention de l’infection à VIH, menées dans 7 pays africains, et suivi prospectivement les couples dont la femme n’était pas infectée par le VIH-1 mais dont l’homme l’était. Les données démographiques et concernant le comportement sexuel de 2 751 couples ont été recueillies au moyen de questionnaires. Au total, le suivi a été de 5 069 années-personnes (durée médiane de 23,5 mois.)  Il y a eu 686 grossesses et 82 cas d'infection par le VIH-1.

Après ajustement pour l'utilisation du préservatif, l'âge, la prise d’une prophylaxie orale avant exposition et la charge virale, la probabilité d'acquisition du VIH lors d’un rapport sexuel non protégé est apparue respectivement trois et quatre fois plus élevée en fin de grossesse et pendant la période postnatale, cette augmentation demeurant significative après ajustement tenant compte des facteurs connus pour l'acquisition du VIH-1.

« Nos résultats suggèrent que des facteurs biologiques associés à la grossesse augmentent la susceptibilité des femmes au VIH-1. Les niveaux élevés d'œstrogènes et de progestérone qui accompagnent la grossesse peuvent induire une cascade de changements synergiques dans le tractus génital féminin, avec des modifications dans l'expression des corécepteurs CCR5 et CXCR4, un état inflammatoire accru, une réduction de l'intégrité de l'épithélium vaginal et des altérations du microbiote vaginal, tout cela étant associé à une susceptibilité accrue au VIH-1. La grossesse active l'immunité innée, augmentant l'inflammation et les cellules cibles du VIH-1 dans le tractus génital féminin, tout en supprimant l'immunité adaptative et en réduisant les cellules tueuses naturelles, ces changements pouvant persister jusqu'à neuf mois après l'accouchement. »


Dr Jacek Sierakowski

Références
Heffron R., Hughes J. et coll . : Increased risk of female HIV-1 acquisition throughout pregnancy and postpartum: a prospective per-coital act analysis among women with HIV-1 infected partners.
J Infect Dis., 2018; 218 : 16-25.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article