La lutte contre les addictions au cœur de la prévention du suicide

Paris, le lundi 4 février 2008 – Ces dernières années ont été marquées par des résultats très encourageants en ce qui concerne la prévention du suicide chez les jeunes de 15 à 24 ans. Le nombre de suicides dans cette tranche d’âge a en effet enregistré une baissé de 41 % depuis 1993. Cependant, les responsables de l’Union nationale de la prévention du suicide (UNPS) observent aujourd’hui que cette heureuse tendance semble aujourd’hui freinée et que le nombre de décès s’est « stabilisé ». Des phénomènes préoccupent plus encore les spécialistes, tel le fait que les suicides sont aujourd’hui plus nombreux chez les adultes de 30 à 59 ans : la mort par suicide est même aujourd’hui la première cause de mortalité chez les 35-44 ans. On soulignera en outre qu’après une baisse de 13 % entre 1993 et 2004, une hausse s’observe de nouveau chez les personnes de plus de 60 ans : 3 639 « seniors » se sont suicidés en 2005, un chiffre qui n’avait jamais été aussi élevé depuis 2000. Face à l’ensemble de ces résultats et rappelant que la France reste l’un des pays industrialisés les plus touchés par le suicide, la vigilance de l’UNPS est plus vive que jamais. A l’occasion de ses 12èmes journées nationales d’information sur le suicide qui se tiennent à partir de demain jusqu’au 7 février, l’UNPS a choisi d’alerter les Français et les pouvoirs publics sur le risque représenté par les « conduites addictives ». Le choix de ce thème est notamment l’occasion pour l’organisation de dénoncer le manque de données en France sur le sujet. « Seules des études effectuées à l’étranger montrent la corrélation entre conduites addictives et suicide » remarque ainsi l’UNPS qui souhaite que soit mieux connu en France « le rôle joué par les substances psycho-actives dans le passage à l’acte suicidaire ». Cette thématique sera au cœur des nombreuses conférences et réunions publiques organisées cette semaine par l’UNPS, dont la première ambition est d’aller à la rencontre du « grand public ».

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.