La mémoire de l’eau invitée star face à des députés amnésiques ?

Paris, le mardi 3 décembre 2019 – Sur Twitter, Paul Molac, député LREM de la quatrième circonscription du Morbihan se félicitait il y a quelques jours : « Salle comble à l’Assemblée nationale ». Cette affluence saluée par l’élu ne concernait cependant pas un sujet hautement d’actualité ou des enjeux éthiques ou économiques fondamentaux, mais un colloque sur l’homéopathie. « Scientifiques, médecins et personnels de santé, vétérinaires et citoyens pour affirmer l’importance de l’homéopathie dans les soins et préserver son remboursement » détaille le député dans son message sur le réseau social, suggérant clairement que son ambition en présidant ce colloque était moins "médicale" et "scientifique" que "militante".

La matrice même de la vie censurée !

Néanmoins, le colloque, également placé sous la présidence de Yves Daniel (LREM, sixième circonscription de Loire-Atlantique), soutenu étrangement (ou pas) par une association promouvant la reconnaissance de formes non décrites de la maladie de Lyme, avait voulu donner tous les gages d’une communication scientifique. Ainsi, si sa personnalité n’était pas depuis longtemps controversée en raison de ses prises de position plus qu’iconoclastes, la présence du professeur Luc Montagnier, prix Nobel de Médecine, devait offrir toute sa crédibilité scientifique à la réunion. C’est d’ailleurs en adoptant une méthodologie rigoureuse, que Luc Montagnier a voulu évoquer les nombreuses publications qui mettraient en évidence la réalité de la théorie de la mémoire de l’eau. Il a ainsi pu citer des travaux dont le résumé propose cette digression surréaliste : « Cet article présente une brève revue des preuves (tant expérimentales que théoriques) de la formation de structures dissipatives dans l’eau liquide par trois types de perturbations physiques à faible contenu énergétique (…). La nature de ces structures dissipatives est analysée et expliquée en termes de thermodynamiques des systèmes éloignés de l’équilibre et de processus irréversibles, montrant leur origine quantique spontanée. Ces sortes de structures sont-elles la matrice même de la vie ? » interrogent humblement Vittorio Elia et ses confrères de l’université de Naples à travers une  un travail publié dans la revue Current Topics in Medicinal Chemistry. D’autres trésors de ce type pourraient être publiés assure Luc Montagnier si la censure qu’il a dénoncée en introduction, émanant d’interventions extérieures, ne jouait pas dans l’ombre ! Outre cette brillante intervention, la seconde partie du colloque était consacrée à une table ronde intitulée « Témoignages de pratique » à laquelle plusieurs praticiens ont participé.

Solution en santé publique

S’agissant d’un colloque ouvert au public, son succès n’était pas uniquement lié aux députés. Cependant, on le sait, beaucoup d’entre eux se sont investis dans la défense de l’homéopathie et pour refuser son déremboursement acté cet été et qui entrera en vigueur l’année prochaine.

Après un lobbying actif que nous avions évoqué dans ces colonnes, quarante-cinq élus avaient signé en juillet une tribune dans le Journal du dimanche pour s’opposer au projet du gouvernement. Signe probable de l’influence de certains lobbys, cette prise de position illustrait sans doute également la conviction partagée par de nombreux élus de la pertinence de l’homéopathie, qualifiée de « solution en santé publique » dans le titre du colloque organisé la semaine dernière, qui avait donc choisi de ne pas se concentrer prioritairement sur la question de la liberté de choix ou d’envisager l’angle économique, pour préférer supposer l’existence d’un possible scandale sanitaire et non pas seulement éventuellement social.

Outre Atlantique aussi

On se consolera peut-être en observant que la collusion entre le monde politique et les défenseurs des pseudosciences ne concerne pas que la France. Aujourd’hui, comme le déplore l’éditorialiste Isabelle Hachey, dans le quotidien québécois La Presse, Thomas Mulcair, ancien chef du Parti démocratique qui en septembre 2015 promouvait la création d’un bureau « chargé de fournir des conseils scientifiques éclairés aux politiciens » est désormais l’ambassadeur numéro un de la Coalition pour l’homéopathie du Québec.

Aurélie Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (33)

  • Un champ d'expériences

    Le 03 décembre 2019

    Les hautes dilutions ouvrent un champ d'expériences passionnantes pour les années à venir. Mais cela ne viendra pas de France.

    Dr Bernard Albouy

  • Ignorants

    Le 03 décembre 2019

    Le jargon scientifique a toujours fait ricaner les ignorants qui sont fiers de l'être.

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Jargonophasie et dangereuses dérives new age

    Le 03 décembre 2019

    "« Cet article présente une brève revue des preuves (tant expérimentales que théoriques) de la formation de structures dissipatives dans l’eau liquide par trois types de perturbations physiques à faible contenu énergétique (…). La nature de ces structures dissipatives est analysée et expliquée en termes de thermodynamiques des systèmes éloignés de l’équilibre et de processus irréversibles, montrant leur origine quantique spontanée. Ces sortes de structures sont-elles la matrice même de la vie ?"

    Pour le scientifique que je suis, ces "phrases" ne relèvent que de la juxtaposition de termes scientifiques "à la mode" et suffisamemment incompréhensibles par le profane, pour que celui-ci croit y voir, avec stupeur et tremblement, une explication "scientifique" qui ne recouvre strictement rien (structures dissiptives, systèmes hors d'équilibre", processus irreversible, origine quantique spontanée etc..).

    Délire psychotique + charlatanisme + mysticisme: il n'y a rien de controversé là dedans, c'est équivalent à du Lacan traitant de topologie

    Dr YD

  • Humidité

    Le 03 décembre 2019

    M Montagnier crie à la censure : ah bon?
    M. Albouy pense à la Chine : bon sang mais c’est bien sûr !
    Mais au fait en quoi la mémoire éventuelle de l’eau serait une preuve de l’efficacité scientifiquement non prouvée de l’homéopathie ? On tourne en rond, et là effectivement les ronds dans l’eau çà existe.
    J’espère que M. Perret (jean-jacques, pas Pierre ni Auguste) jettera son petit caillou dans cette mare de c..rie
    Bonne nuit ! N’allumez surtout pas la lumière.

    Dr P. Eck

  • Buvons de l'eau de mer

    Le 04 décembre 2019

    Elle a surement gardé la mémoire de tout, et à des dilutions hahnemannienne dont la puissance homéopathique frise celle du big-bang.
    Boire la tasse : c'est bon pour la santé.

    Dr Luc Caniggia

  • Etonnant, non?

    Le 05 décembre 2019

    Quand on explique à tous mes éminents confrères cartésiens qu'un photon, qui est une particule, est capable de passer simultanément par deux orifices différents à la fois, ils disjonctent. Etonnant, non?

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Homéo delirens

    Le 05 décembre 2019

    Il est plus que temps de faire appel à la physique quantique désormais connue de tous et assimilée par chacun.

    Dr Pierre Castaing

  • La médecine est elle une science? Les cures thermales contiennent elles de la science liquide?

    Le 06 décembre 2019

    Ce débat est d'une stupidité abyssale. Pourquoi?

    1/ les médecins sont tous de puissants inducteurs de placebo ou de nocebo. Tous mêmes les purs les durs style médecin interniste hospitalier plaçant le cartésianisme au dessus de tout et même de la neurobiologie. Ils sont peu nombreux et ils sont aussi totalitaires que les homéo qui croient qu'on peut tout guérir avec les granules et un bon effet placebo.

    2/ Les députés et sénateurs français n'ont AUCUNE légitimité ni background pour se payer des cours de médecine visant à leur expliquer des choses difficiles. C'est de l'argent gaspillé mais ils sont coutumiers.

    3/ Que l'argent des prélèvements obligatoires soit consacré aux transports non urgents, aux IJ pour maladies ressentie mais aucunement prouvée ou évolutive, pour les cures thermales deux fois par an pendant 40 ans et plus, pour les médocs les plus exotiques et inutiles, pour les consultations itératives de vagabongae médical, pour les préservatifs, pour la PMA donne une idée de la gabegie.

    Alors l'homéo là dedans est il faut bien le dire < 5% du montant de ces dépenses inutiles.
    Comment appelle-t-on un gouvernement qui s'attaque dans un océand e dettes et de dépenses injustifiées à des granules inoffensifs?
    Je vous laisse répondre.
    https://www.europeanscientist.com/fr/sante/deremboursement-de-lhomeopathie-ces-verites-qui-renversent-les-idees-recues/

    Dr Guy André Pelouze

  • L'imbécillité sans fond des élus de la République

    Le 07 décembre 2019

    Ce qui est terrorisant ici n'est pas tant la défense de l'homéopathie, que de voir ce dont des décideurs politiques sont capables (avec les moyens du contribuable), par intérêt électoral, par inculture scientifique, par paresseuse soumission aux lobbies.

    Ce sont malheureusement ces mécanismes, à l'oeuvre dans le drame du Mediator, qui gouvernent notre santé publique.

    Dr Pierre Rimbaud

  • Le Dr. YD a tout dit...!

    Le 08 décembre 2019

    Rien à rajouter... Pour avoir essayé l’homéopathie pour Allergies, Pour hypertension, pour Syndrome grippal sans aucune efficacité... Je puis témoigner... Obligé de revenir à la médecine traditionnelle... Voir les remèdes de grand mères beaucoup plus efficace que ces petites billes avec des noms bizarres peut-être pour cacher leurs inefficacité qui en plus pour certaines ont un prix certain.

    D.J.N Patient et IDE à la retraite

  • Pallndrome

    Le 08 décembre 2019

    Eric notre valet va te laver ton ciré.
    Vous connaissez ce palindrome.
    Il fonctionne aussi si c'est Montagner qui fait la lessive.
    Enfin je suivais les cours de virologie à Pasteur en 1983 et on a tous regretté que ce ne soit pas Scherman qui trouve le LAV.
    Après les ronds dans l'eau ça aurait eu un effet papillon jusqu'à l'homéopathie 36 ans plus tard !

    Dr Didier Marc Poisson

  • Homeo partie? Et Juliette ?

    Le 08 décembre 2019

    L'homéopathie ne me semble pas menacée en France. Les médecins homéopathes ne sont pas interdits de prescrire... Effectivement l'enseignement universitaire est parfois remis en question... Plus qu'à revendiquer des fondements scientifiques contestables et un discours abscons: "origine quantique spontanée" est très drôle, plus encore que "mémoire de l'eau", c'est une mémoire qui ne se rappelle de rien , dans l'incapacité de se souvenir, traces (?). Bien incertaine, pas en tout cas à mémoire de forme comme certains matériaux...

    Pas d'essais thérapeutiques probants en tout cas.
    L'homéopathie ? Une médecine traditionnelle dont les actes de consultation restent remboursés, seul les petits granules...Est-ce réellement un scandale de santé publique... Et probablement un peu de ménage lorsqu'il est prétendu guérir l'autisme... Pour rappeler à un peu de prudence... Pas tant qu'il n'y ait à craindre une trop grande toxicité... Effectivement, une bonne plongée dans la mer n'est pas sans effets plus certains et parfois plus nocifs … Elle est fraîche en cette saison : hydrocution ? À utiliser avec prudence.

    Dr Thierry Colin

  • La SS a donc un besoin impératif de se réformer

    Le 08 décembre 2019

    Que l'homéopathie apporte quelque soulagement à certaines personnes, soit !
    Pour nos enfants, les jouets au pied du sapin aussi….
    Il serait donc sage de poursuivre - pour celles et ceux chez qui cela s'avère évidemment suffisant - la commercialisation de produits homéopathiques.
    Ce qui doit être totalement déconnecté de son remboursement ! La seule question à se poser est bien là…il est naturel de ne plus rembourser ces produits, a fortiori lorsque l'on en connaît le prix la plupart du temps dérisoire !
    De très nombreux médicaments (y compris sur prescription obligatoire) ont été autoritairement déremboursés ces dernières années ; ce qui est compréhensible dès lors que l'on sait que de nouvelles thérapeutiques extrêmement efficaces arrivent sur le marché et que, s'agissant de produits issus de biotechs, le coût annuel ramené à 1 seul malade dépasse parfois les 100 000 euros!
    La SS a donc un besoin impératif de se réformer pour permettre à ces malades, jusqu'alors condamnés, de guérir. C'est ce que je nommerai solidarité.

    Alain Cros (pharmacien)
    Alain Cros, pharmacien industriel

  • Zététique...

    Le 08 décembre 2019

    Il faut leur enseigner la Zététique, une bonne fois pour toutes :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Z%C3%A9t%C3%A9tique

  • Vérifier les travaux de Luc Montagnier

    Le 09 décembre 2019

    Je suis bien obligé de constater que les arguments des adversaires de l'homéopathie ne dépassent pas le niveau du cerveau reptilien. Tout se passe comme si leur cortex préfrontal était inactivé.
    L'homéopathie ne peut pas fonctionner donc on condamne de façon automatique, sans réflexion ni analyse.
    Personne n'aurait l'idée de vérifier les travaux de Luc Montagnier?

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Usurpation

    Le 09 décembre 2019

    Est-il vraiment utile de vérifier les « travaux » d’un tel usurpateur?

    Dr Christian Courdy

  • Journalisme partisan

    Le 10 décembre 2019

    On s'étonne du manque de recul de l'auteur de l'article qui semble méconnaitre les travaux de 'Ilia PRIROGINE, prix Nobel, sur les structures dissipatives.
    Ne pas comprendre les propos du Pr Montagnier, prix Nobel, n'autorise pas à le brocarder.

    Dr Isabelle Gautier

  • Inquisition

    Le 10 décembre 2019

    La réponse du Dr Courdy présente une grande similitude avec l'attitude de l'inquisition catholique devant les "travaux" de Galilée: refus de vérifier et condamnation dogmatique.
    Similitude? C'est un domaine dans lequel les homéopathes en connaissent un rayon!

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Victimisation (ça rime avec inquisition)

    Le 11 décembre 2019

    Personne ne vous dit que l'homeopathie ne marche pas, elle marche à concurrence de placebo, soit quand meme 15 à 20 % des cas dans certaines pathologies fonctionnelles.

    Ce qu'on vous reproche, à vous et vos "confrères" c'est de faire croire que c'est de la médecine, alors que ça n'a pas plus de résultats que le "bisou magique de maman", et surtout de le faire rembourser par la sécu, assurant ainsi le gras des laboratoires Boiron et consorts qui vendent le sucre à 500 euros le kg, sans rien investir dans la recherche fondamentale.

    Dr E Orvain

  • Hors jeu

    Le 11 décembre 2019

    Nos amis homéopathes sont le plus souvent sympathiques quand ils restent modestes, comme leurs médicaments ("granules inoffensifs").
    Quand ils sont de mauvaise foi, c'est déjà plus irritant.
    Mais quand ils appellent à la rescousse Galilée et Pasteur, çà ne va plus : Nostradamus, Paco Rabanne, Elisabeth Tessier, pourquoi pas !

    Ce manque de respect pour la démarche scientifique est scandaleux, surtout associé à une posture de victimes "censurées" par la communauté des "ignorants"
    Même plus drôle, Perret (JJ, pas Auguste ni Pierre).
    Bonjour tristesse!

    Dr P.Eck

  • De quoi avez-vous peur?

    Le 12 décembre 2019

    C'est la Science, et elle seule, qui tranchera un débat qui est en train de s'enflammer.

    Pourquoi est-il impossible de vérifier les travaux du Pr Doutremepuich sur la coagulation sanguine? Pourquoi est-il impossible de vérifier les travaux de Luc Montagnier?
    Serait-ce la honte pour des chercheurs de s'engager dans des recherches de ce type?

    Dr Jean-Jacques Perret


  • Vous n'avez pas le droit ! (aux Dr Eck et Orvain)

    Le 13 décembre 2019

    Lorsque la Science conforte et enrichit vos connaissances, cela s'appelle le progrès scientifique, et c'est jubilatoire, nous sommes bien d'accord.
    Lorsque la Science bouscule vos certitudes et ébranle la conception que vous vous faites de la réalité, vous l'appelez "scientisme", "charlatanisme"," foutaises". C'est trop facile!
    La science, vous la prenez toute entière ou vous ne la prenez pas.
    L'équipe chinoise qui a vérifié les travaux de Luc Montagnier a pris des précautions invraisemblables pour éliminer tous les biais et artéfacts, allant même jusqu'à effectuer les expériences sur le verum et le témoins dans deux bâtiments différents pour éviter toute pollution électromagnétique. Et ça fonctionne!
    Vous avez le droit de ne pas prendre connaissance de ces travaux. Vous n'avez pas le droit de prétendre qu'ils n'existent pas!

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Et les études ?

    Le 13 décembre 2019

    Le débat sur une hypothétique "mémoire de l'eau" n'a pas de sens, la seule chose qui importe, c'est de savoir si l'homéopathie est oui ou non plus efficace que n'importe quel autre placebo. Et en cela les études cliniques ou épidémiologiques manquent cruellement ou sont très décevantes !

    Dans mon expérience de pharmacien d'officine, j'ai eu beaucoup de déceptions chez mes patients traités par homéopathie alors que je n'avais pas d'a priori au début de ma carrière. N'importe quel autre médicament est déremboursé en l'absence d'efficacité suffisante, il n'y a aucune raison pour que l'homéopathie soit exonérée ! Boiron lui-même ne se bat pas pour démontrer l'efficacité de l'homéo (peut-être parce qu'il sait qu'elle ne l'est pas !) mais sur des arguments économiques et de sauvegarde d'emplois !

    Ceux qui choisiront de se soigner à l'homéopathie pourront toujours continuer. L'aromathérapie n'est pas non plus remboursée alors qu'elle est beaucoup plus efficace selon mon expérience !

    Dr Vincent Dsiurdsi

  • Place de l'aromathérapie ?

    Le 15 décembre 2019

    Je suis assez d'accord avec les observations de la précédente notification (Dr Vincent Dsiurdsi) qui a remarqué que l'aromathérapie a une efficacité nettement supérieure. Un seul bémol : l'aromathérapie gagnerait beaucoup à être prescrite par des praticiens compétents afin d'éviter cette auto médication galopante responsable d'échecs et surtout d'accidents…

    Dr Roland Plumeau

  • Vérifier les travaux de Luc Montagnier

    Le 15 décembre 2019

    En raison des enjeux, il serait intéressant de vérifier sérieusement et sans a priori les travaux de Luc Montagnier, avec les outils actuels, et de publier les résultats de ces nouvelles études, quels qu'ils soient.

    Nicole Préaux
    Pharmacien, Dr es Sc.

  • Manipulation

    Le 15 décembre 2019

    L’eau a une mémoire.
    Un granulé inoffensif peut donc aussi contenir une information.
    Donc l’homéopathie peut avoir une action.
    Mais son efficacité ne peut être scientifiquement prouvée.
    Mais l’eau a une mémoire.
    Farceur paranoïaque !

    PE

  • Il faut savoir modérer ses propos

    Le 16 décembre 2019

    Ma chère Aurélie,
    Il faudrait peut être modérer vos propos, vous êtes journaliste ou vendeuse d'opinion?
    Vous parlez de liens, de lobbying, ne faites vous pas la même chose?
    Je vous propose juste, d'observer, d'écouter, et de laisser parler nos patients. Chacun est libre de choisir la médecine qu'il souhaite. Nous ne connaissons pas tous les mécanismes scientifiques, il en reste plein à découvrir. Au lieu de taper sans cesse sur l'homéopathie, commencez à apprendre cette médecine séculaire, vous gagnerez en crédibilité car vous pourrez dire que vous savez de quoi vous parlez.

    Pierre Heinis

  • Homéopathie et dilutions d'une molécule dans l'univers

    Le 16 décembre 2019

    L'homéopathie existait à la fin du 19 ème siècle, argument d'une origine ancienne souvent employé par les tenants de celle ci et de l'acupuncture par exemple. Quelle était la durée moyenne de vie contemporaine de ces médecines: pas plus de 35 ans. Avec leur efficacité, toutes les maladies en particulier infectieuses auraient dû être éradiquées en particulier la tuberculose qui doit sa disparition surtout à la découverte de la Rifampicine bien plus tard.

    Dr Gilles Michel

  • Et les antibiotiques ?

    Le 17 décembre 2019

    ... et donc avec les antibiotiques, toutes le maladies infectieuses auraient dû être éradiquées. Ce qui est loin d'être le cas, n'est-ce pas? Doit-on en conclure ce que vous en concluez concernant l'homéopathie? Qu'ils ne servent à rien?

    Dr Jean-Jacques Perret

  • Placebo vous dites?

    Le 19 décembre 2019

    Une gélule de lactose administrée une seule fois (prise unique) ferait redormir définitivement 15% des insomniaques ? Bon sang! Les économies pour la sécu sont là alors?!

    En réalité, un placebo a une action très courte. Donc la comparaison avec les résultats de l’homéopathie ne tient pas...

    Muriel Lagoutte (pharmacien)

  • Remboursement réservé

    Le 22 décembre 2019

    Pourquoi ne pas réserver le remboursement aux prescription émanant uniquement des médecins ayant la compétence en homéopathie.
    Personnellement je ne la connais pas mais ne la rejette pas. Le placebo lui-même à des réussites à son actif (ceci n'est pas ironique).
    Tout le monde y gagnerait, y compris les finances de la sécurité sociale.
    Mais ceci est surement trop simple et évident pour nos têtes pensantes...!

    Dr Thierry Ratel

  • Emoto

    Le 23 décembre 2019

    Ceux qui ne comprennent pas l'homéopathie pourraient aller voir les travaux de Masuru Emoto pour écarter un petit peu leurs œillères.
    Le titre de docteur se réfère à un "savoir"
    Socrate avait une autre façon de "savoir".

    Christophe Met
    Dentiste utilisant l'homéopathie et la "sympathie" avec les remerciements des patients pour l'efficacité de quelques billes de lactose

  • Lobbying

    Le 25 décembre 2019

    Vous préférez apparemment le lobbying de Bayer-Monsanto et Servier à celui de Boiron.
    Combien de décès de chaque côté ?

    François Millo (IDE)

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.