La peau : de l’innovation à l’expertise… Et si on parlait du parcours de soin en dermatologie aux français ?

Tout part d’un constat simple.

Il est important que les français redécouvrent leur peau et qu’ils prennent conscience de l’expertise et de l’innovation au sein du parcours de soin en dermatologie.

Pour répondre à ce constat, la Société Française de Dermatologie (SFD) et Novartis lancent la campagne « Ma Peau c’est ma vie, Mon dermato en est l’expert », que nous vous proposons de découvrir en avant-première !

Et si on changeait le regard sur les maladies de peau ?

Beaucoup de français associent encore trop souvent les maladies de peau à des troubles bénins.1

Par ailleurs, la souffrance des patients suivis pour une maladie de peau, qu’elle soit invalidante ou affichante, est elle aussi trop souvent oubliée, minimisée par notre société.1

À l’inverse, il peut exister une méconnaissance concernant les prises en charge disponibles chez les patients atteints de dermatoses chroniques.

Il est important de rappeler aux français que la peau est un organe vital ! 2

Vous le savez, parce que la peau est un organe important pour nos vies, les maladies de peau peuvent avoir un impact important sur la qualité de vie des patients, mais aussi un impact socio-économique.1

Plusieurs raisons à cela : la peau nous permet d’interagir avec le monde : c’est au travers d’elle que les autres nous voient, nous perçoivent. Par conséquent, la survenue d’un trouble cutané engendre fréquemment une souffrance pour le patient, dans la vie privée et professionnelle.1 Une dermatose, c’est une source d’anxiété ou de dépression chez plus d’1 patient sur 2 ! 1

Et ce n’est pas tout : la peau joue de nombreux rôles dans nos vies3 et peut être le reflet de troubles systémiques.

De plus, les atteintes de la peau ne doivent pas être réduites à des troubles bénins : les dermatoses peuvent être accompagnées d’un pronostic sombre en raison de la gravité de l’atteinte, comme par exemple dans le cas des cancers cutanés. 1

Un paradoxe qui invite à changer de regard

Au moment où les idées reçues sur les dermatoses sont nombreuses, des innovations thérapeutiques ont révolutionné la prise en charge de certaines maladies de peau.1

En effet, la recherche & l’innovation sont très actives en France, avec des progrès majeurs amenés à se poursuivre dans le futur : 276 médicaments sont en cours de développement1 et 104 projets de recherche ont été financés par la Société Française de Dermatologie pour 21 thèmes ou maladies différentes ces 5 dernières années.4

Changer de regard sur la dermatologie, c’est aussi rappeler que des solutions existent pour prendre en charge les patients touchés par ces troubles !

« Il est important de redéfinir le rôle de chacun des acteurs du parcours de soin »

Resituer le dermatologue en tant que spécialiste d’organe, c’est aussi rappeler que le parcours de soin engage des compétences multidisciplinaires.

Aujourd’hui, le dermatologue est le spécialiste d’organe le plus consulté par les français, devant les cardiologues (13 %) et les gastroentérologues.5

Or, combien de vos patients ont consulté un dermatologue pour un trouble que vous auriez pu prendre en charge s’ils vous en avaient parlé, a minima grâce à un adressage efficace ?

Dans le contexte démographique actuel et compte-tenu de l’enjeu représenté par la lutte contre l’errance thérapeutique1

Il est nécessaire de rappeler que le parcours de soin concerne plusieurs acteurs:

-    21 % des patients s’adressent pas leur dermatologue face à un trouble cutané1

À l’opposé, certains patients multiplient les prises de rendez-vous auprès de spécialistes pour un même trouble cutané en raison de ces délais, favorisant l’engorgement de certains centres1

-    54 % des patients présentant une maladie de peau consultent leur généraliste avant le dermatologue5

Il est important de rappeler le rôle du dermatologue en tant que spécialiste d’organe dans le parcours de soin dont vous faites partie, quand vous délivrez des conseils dans votre officine.

Cette complémentarité est importante pour l’efficience du parcours de soin, car un patient pris en charge par exemple en médecine générale, permet à un autre patient de bénéficier de l’expertise nécessaire du dermatologue.

« Ma peau c’est ma vie, mon dermato en est l’expert », un écho à votre discours auprès des patients

Ces messages seront développés dans une campagne d’envergure de la SFD et Novartis.

Cette campagne sera présentée au Grand Public en Janvier 2019 partout en France : relayée par les dermatologues dans leurs salles d’attente, affichée dans la rue, dans la presse médicale et la presse « Grand Public » et présente sur le web.

Nous vous la présentons en avant-première car elle porte des messages à même de renforcer votre discours auprès de vos patients.

- quand ils vous demandent conseil

- quand vous les adressez vers une consultation spécialisée

- quand ils vous parlent des difficultés qu’ils rencontrent à cause de leur troubles cutanés…
 
Méthodologie de l’enquête « Objectif Peau » : échantillon de 20 012 français représentatifs de la population française, âgés de 15 ans et plus, spécifiquement constitué selon la méthode des quotas, interrogés par Internet entre le 21 septembre et le 3 novembre 2016. Les répondants s’exprimaient sur la ou les maladies de peau qui les concernaient au cours des 12 derniers mois.1

Méthodologie de l’Étude « Les français et leur dermatologue » : réalisée auprès d’un échantillon de 5000 français représentatif de la population adulte française (15-80 ans) résidant sur le territoire national a été réalisé selon la méthode des quotas (âge, sexe, localisation géographique et catégorie socio-professionnelle) par la société HC Conseil. Étude réalisée en ligne du 04 au 25 juillet 2018 en utilisant un questionnaire structuré (n = 26 questions) d’une durée maximale de 10 minutes.5


1. Société Française de dermatologie. Livre Blanc. Les défis de la dermatologie en France. 1ère ed. La Société Française de Dermatologie;2018.
2. Rittié L. Cellular mechanisms of skin repair in humans and other mammals. J Cell Commun Signal 2016;10:103-20.
3. Boer M, et al. Structural and biophysical characteristics of human skin in maintaining proper epidermal barrier function. Postepy Dermatol Alergol 2016;33;1-5.
4. Fonds de dotation de la Société Française de Dermatologie. État des lieux - infographie des projets soutenus par la SFD sur la période mars 2013 - juillet 2018. https://dermato-recherche.org/fr/bilan-des-projets-soutenus. Consulté le 31/12/2018.
5. SFD. Les français et leurs dermatologues : une première étude innovante en France. Dossier de Presse JDP 2018.



Copyright G457368 – Janvier 2019 - © NOVARTIS PHARMA SAS