La réduction pondérale améliore l’efficacité du traitement du lymphoedème

Le lymphœdème constitue une complication classique du curage axillaire dans le cancer du sein. Divers facteurs de risque en majorent la fréquence à commencer par l’infection au niveau du membre supérieur. La surcharge pondérale est également considérée comme un facteur favorisant l’apparition du lymphœdème et réduisant l’efficacité des thérapeutiques compressives. Le contrôle pondéral est donc souvent présenté aux patientes comme un élément d’hygiène de vie post-thérapeutique essentiel. Par contre, il n’est pas certain que la réduction pondérale chez une femme initialement obèse et souffrant de lymphœdème permet d’améliorer secondairement l’efficacité de la physiothérapie.

Un petit essai britannique qui a inclus 21 patientes obèses avec lymphœdème constitué tente de nous apporter quelques éléments de réponse. Après randomisation, les patientes témoins recevaient de simples recommandations sur l’alimentation équilibrée ou bénéficiaient d’une prise en charge diététique régulière. Au bout de 3 mois, la réduction du poids (p = 0,02) et de l’IMC (p = 0,016) était plus prononcée chez les femmes suivies sur le plan diététique par rapport aux témoins. De plus, la réduction du volume du membre supérieur s’est révélée plus importante chez les femmes bénéficiant d’un suivi diététique (p = 0,003).

Sous réserve de la faiblesse de l’échantillon et d’une randomisation forcément ouverte, cet essai nous montre que la réduction pondérale par un régime hypocalorique chez une femme obèse souffrant de lymphœdème fait partie prenante de son traitement. Elle améliore l’efficacité de la physiothérapie qui ne saurait donc résumer à elle seule la prise en charge de cette pathologie invalidante.

Dr Jean-Michel Brideron

Référence
Shaw C et coll. « A randomized controlled trial of weight reduction as a treatment for breast cancer-related lymphedema » Cancer. 2007 ; 110 : 1868-74.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article