L’anxiété pré-opératoire favorise la douleur chronique après thyroïdectomie

Une douleur chronique cervicale peu intense peut persister à distance d’une thyroïdectomie. Une étude prospective la retrouve, 3 mois après l’intervention, chez environ 16 % des 160 patients interrogés, et ce quels que soient le type de chirurgie ou la technique d’anesthésie. Les patients décrivent les caractéristiques d’une douleur neurologique dont la présence semble fortement corrélée au score d’anxiété pré-opératoire.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Guduff P. et coll. Douleurs chroniques après thyroïdectomie : prévalence, typologie. Annales Françaises d’Anesthésie et de Réanimation 2009 ; 28 (hors-série 1) : S74

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article