L’asthme sévère : un risque mortel…

La gravité de l’asthme est établie selon la charge thérapeutique nécessaire à la disparition des symptômes, l’altération de la fonction respiratoire et la gravité des crises antérieures. Ainsi, les antécédents d’asthme sévère augmentent le risque de crise sévère ultérieure et de mort, par asthme, mais aussi toute étiologie confondue.

Une étude prospective menée aux Etats-Unis sur une cohorte de 865 adultes asthmatiques sévères confirme ces données. Les patients ont été suivis en moyenne pendant 2 ans, jusqu’à la fin de l’étude ou jusqu’à leur mort. Durant cette période, 123 décès sont survenus, soit un taux de mortalité de 6,7 pour 100 personnes-années.

Une analyse de régression proportionnelle de Cox a été utilisée pour évaluer l’impact sur la mortalité des facteurs sociaux, démographiques, du tabagisme, de l’état de santé, des mesures de contrôle de l’asthme et de sa perception.

Après ajustement pour les facteurs socio-démographiques et le tabagisme, le risque de décès (toute étiologie confondue) s’est avéré augmenté chez les asthmatiques ayant les scores de sévérité les plus élevés (hazard ratio [HR], 1,11 par augmentation de 0,5-DS du score de sévérité; intervalle de confiance à 95 % [IC], 1,01-1,23) et les scores les plus bas de perception du contrôle de l’asthme (HR, 0,91 par augmentation de 0,5-DS du score de perception du contrôle de l’asthme; IC 95 %, 0,83-0,99).

Lors de la même analyse ajustée, l’augmentation du risque de mortalité était semblable pour les Afro-américains et les Blancs (HR, 0,64; IC 95 %, 0,36-1,14).
Les deux facteurs de risque déterminant le risque de mortalité de l’asthmatique sont donc la sévérité de l’asthme et la mauvaise perception du contrôle de la maladie par le patient.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Omachi T et coll. Risk factors for death in adults with severe asthma. Ann Allergy Asthm Immunol 2008 101 : 130–136

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.