L’autotransplantation d’îlots peut prévenir le diabète dans la pancréatectomie totale

La pancréatectomie totale est indiquée dans le traitement définitif des pancréatites chroniques réfractaires au traitement médical. Le but de l’autotransplantation d’îlots (ATI) est de prévenir ou de minimiser le diabète post-opératoire. Il a en effet été montré dans le Diabetes Complications Control Trial (DCCT) que la persistance de cellules β fonctionnelles dans le diabète le type 1 était corrélée à un meilleur contrôle glycémique.

Cette étude prospective chez 10 patients ayant subi une pancréatectomie totale et une ATI a montré que :

- 2 patients préadolescents (5 et 9 ans) sont restés insulino-indépendants après 12 mois ;
- 5 patients sont restés insulino-indépendants en moyenne 4,5 ± 4,2 mois post-transplantation ;
- 4 patients ont nécessité ensuite de faibles doses d’insuline (< 0,25 UI/kg/j) avec une HbA1c à 5,7 ± 0,3 % ;
- 4 patients ont nécessité des doses d’insuline > 0,25 UI/kg/j avec une HbA1c à 8,6 ± 2,3 %.

L’ATI apporte ainsi des perspectives intéressantes en évitant la survenue systématique d’un diabète.

Dr Stéphanie Bernard

Référence
Bellin MD et coll. : Successful islet autotransplant permits normal glucose regulation without severe hypoglycemia in pediatric patients undergoing total pancreatectomy for chronic pancreatitis. 8th Joint Meeting of the Lawson Wilkins Pediatric Endocrine Society / European Society for Pediatric Endocrinology (New York) : 9-12 September 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article