Le CHU de Toulouse célèbre une rotation conotroncale réussie chez un nourrisson !

Toulouse, le jeudi 13 septembre 2018 – Urgences surchargées, praticiens mal aimables, patients agacés : les couloirs des hôpitaux n’inspirent pas généralement l’enthousiasme. Pourtant, on sait que chaque jour, des pathologies rares sont prises en charge et des solutions trouvées face à des situations complexes. Dans le cas du petit Alex, ce qui fut réalité tient presque du miracle. Ou de la prouesse chirurgicale. Ce qui dans quelques rares cas n’est pas totalement différent.

Arrêt du cœur

Quand il vient au monde prématurément en 2017, Alex, souffre d’une très rare malformation cardiaque. Il présente un « ventricule droit à double issue (VDDI) associé à une malposition des gros vaisseaux ». Les cas semblables à celui de l’enfant sont extrêmement rares. Moins d’une dizaine a été décrit dans le monde. Après une première intervention réalisée en urgence par le service de chirurgie de cardiologie pédiatrique du CHU de Toulouse au moment de la naissance de l’enfant, le docteur Fabio Cuttone propose aux parents une opération complexe jamais tentée face à une telle malformation. Il s’agit d’une rotation conotroncale nécessitant un arrêt complet du cœur pendant plus de 120 minutes. La famille accepte et l’exploit est tenté alors qu’Alex est âgé de sept mois. L’intervention est un succès et l’enfant peut sortir de l’hôpital quinze jours plus tard. Aujourd’hui âgé de 13 mois, c’est un petit garçon en bonne santé. « Je suis très content de sa récupération. Si une pathologie similaire se représentait, je ferai exactement les mêmes gestes » a indiqué le docteur Fabio Cuttone interrogé par plusieurs médias locaux. Il a également salué la compétence et la coordination des équipes du service de chirurgie cardiaque pédiatrique qui ont contribué à cette belle réussite.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article