Le général Alcazar est-il responsable de l’oreille cassée* ?

Castriste préparant un mauvais coup

La Havane, le samedi 12 janvier 2019 - En 2017, les États-Unis affirmaient que 24 de ses diplomates accrédités auprès de l’état Cubain, avaient été victimes de migraines, de nausées et de « légères lésions cérébrales », après avoir été exposés à un son strident d’origine inconnue. Pour Washington, ces troubles ne pouvaient avoir été causés que par des « attaques acoustiques ». Les Etats-Unis avaient alors retiré plus de la moitié de leur personnel diplomatique de Cuba et suspendu leurs activités consulaires à La Havane. 

Deux biologistes de l’université de Berkeley en Californie et de l’université de Lincoln en Grande-Bretagne ont démenti cette assertion dans des travaux qui n’ont pour l’instant pas été publiés dans une revue à comité de lecture mais juste dévoilé dans le New York Times.

Ainsi,  sur la foi d’un enregistrement de l’US Navy qu’ils ont pu étudier ils estiment que « bien que déroutants, les sons mystérieux à Cuba ne sont pas physiquement dangereux et ne constituent pas une attaque acoustique ». Ainsi, le bourdonnement entendu correspondrait, en termes « de durée, de fréquence de répétition des battements, du spectre de puissance, du taux de stabilité des battements et d’oscillations par battement », au chant d’Anurogryllus muticus, une espèce de grillon présent dans les Caraïbes.

Caramba ! Encore raté !

 

*Ceci est une contribution microscopique au 90e anniversaire de Tintin. 

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • Alcazar et le chant des cigalous

    Le 12 janvier 2019

    Très intéressante contribution, mais est-elle fondée sur l'evidence based medicine? Le lecteur aurait beaucoup aimé savoir si ce type de sifflement perçant... fourmille aux Caraïbes et si le chant de ces hémiptères-homoptères avait aussi préjudicié à la population autochtone, voire avait suscité des réactions d'hémiptéro-homophobie?
    L'orthoptère sauteur comme la sauterelle
    N'émet-il pas un son plus pénible et strident
    Comme le fait aussi la fine chanterelle dans un violoncelle grinçant ?

    Dr Jean-Fred Warlin

  • Et le sud...

    Le 16 janvier 2019

    Bonne mère ! Vous avez oublié la cigale. Vénérée et emblématique pour certains, haïe par d'autres. Dans tout les cas, assourdissante aux fortes chaleurs ! On ne s'entend plus penser...

    CD

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.