Le HDL-cholestérol est protecteur, même lorsque le LDL-cholestérol est très bas !

Dans la population générale, il est bien admis que le HDL-cholestérol (HDL-C) est un puissant facteur prédictif de morbimortalité cardiovasculaire : plus le HDL-C est élevé, plus le risque est faible.

Cependant, lorsque l’on ne s’intéresse qu’aux patients ayant un LDL-cholestérol (LDL-C) faible, les conclusions semblent être moins tranchées.

L’idée à l’origine de ce travail américain était de savoir si l’effet protecteur d’un HDL-C élevé persiste chez des patients ayant un LDL-C < 0,7 g/l.

Il a donc été procédé à l’étude rétrospective d’une cohorte de quelque 3 500 patients ayant bénéficié d’une angioplastie coronaire entre juillet 1999 et juin 2007 (n : 3 616) et ayant été suivis jusqu’en juillet 2007 ; tous les patients devaient avoir un LDL-C à moins de 0,7 g/l pour être retenus dans cette analyse.

Après un suivi moyen de 8 ans, il est apparu que la mortalité toutes causes confondues était (pour 1 000 patients-années) de 34,7, 25,2, 23,7 et 18,8 pour les participants ayant respectivement un HDL-C < 0,40 g/l, entre 0,40 et 0,49 g/l, entre 0,50 et 0,59 g/l ou > ou = 0,6 g/l (p < 0,001).

Après ajustements multiples (caractéristiques démographiques, tabagisme, biologie et comorbidités), il ressort que la mortalité des patients ayant un HDL-C au moins supérieur à 0,40 g/l est significativement inférieure à celle des patients ayant un HDL-C < 0,40 g/l (hazard ratio [HR] : 0,68, intervalle de confiance [IC] : 0,50-0,93 lorsque le HDL-C est compris entre 0,40 et 0,49 g/l ; HR : 0,55, IC : 0,35-0,85 pour un HDL-C compris entre 0,50 et 0,59 g/l ; HR : 0,45, IC : 0,27-0,74 pour un HDL-C > ou =  0,6 g/l).

Les auteurs ont calculé que toute augmentation du HDL-C de 0,14 g/l (valeur d’un écart-type) procurait une réduction du risque relatif de mortalité toutes causes confondues à long terme de plus de 30 % (HR : 0.68 ; IC : 0.58-0.79).

S’agissant d’une étude rétrospective, il existe un certain nombre de faiblesses méthodologiques avec notamment des facteurs confondants qui n’ont pu être pris en compte pour les ajustements. Ces résultats devront donc un jour être confirmés par des études prospectives d’intervention.

Dr Olivier Meillard

Référence
Relation of high-density lipoprotein cholesterol to mortality after percutaneous coronary interventions in patients with low-density lipoprotein < 70 mg/dl. Kini AS et al Am J Cardiol., 2009; 103: 350-4

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article