Le lupus est rarement isolé

Le lupus érythémateux (LED) est plus souvent associé à des co-morbidités que les autres maladies rhumatologiques. Comparé à la polyarthrite rhumatoïde par exemple, le LED s’accompagne plus fréquemment d’insuffisance rénale (RR=5,7), de problèmes neurologiques (RR =3,7), d’infarctus du myocarde (RR=2,8) et d’accidents cérébro-vasculaires (RR=2,0). Les données sont identiques quand le LED est comparé aux maladies rhumatologiques non inflammatoires. Une caractéristique dont il faut tenir compte dans la prise en charge de ces patients, dont la mortalité est supérieure à celle constatée dans les autres maladies rhumatologiques.

Dr Roseline Péluchon

Références
Wolfe F : Comorbidity in SLE compared with rheumatoid arthritis and non-inflammatory rheumatic disorders.
73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie) : 17-21 Octobre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article