Le nombre des hospitalisations pour anaphylaxie en augmentation

Une étude australienne a examiné l’évolution des hospitalisations pour anaphylaxie, angio-oedème et urticaire de 1993-1994 à 2004-2005 et de 1997 à 2004.
Ill a été noté une augmentation continue du taux d’hospitalisation pour angio-œdème (de 3 % par an), d’urticaire (de 5,7 % par an) et, de façon plus remarquable, d’anaphylaxie (de 8,8 % de façon globale et de 13,2 % pour anaphylaxie alimentaire).

L’augmentation du nombre d’hospitalisations est apparue particulièrement forte pour l’anaphylaxie alimentaire chez l’enfant de moins de 5 ans. Les admissions pour anaphylaxie non alimentaire ont concerné de façon prédominante les adultes de plus de 35 ans. Les facteurs déclenchants étaient alors souvent des médicaments, particulièrement les inhibiteurs de conversion de l’angiotensine et l’aspirine de plus en plus utilisés en pathologie cardiovasculaire.

Parmi les enfants, les taux d’admissions étaient supérieurs chez les garçons mais la tendance s’inversait chez l’adulte, ce qui correspond à la prévalence de l’atopie en général.
Pendant la même période, alors que les hospitalisations pour anaphylaxie progressaient régulièrement, celles pour asthme diminuaient de 43 % chez les enfants de 0 à 14 ans et de 17 % chez les plus de 15 ans.

Sur une période de 8 ans, entre 1997 et 2004, 106 décès sont survenus par anaphylaxie ou angio-œdème. Six décès sont survenus chez des enfants de 0 à 14 ans, 10 chez des jeunes de 15 à 34 ans, 41 chez des adultes de 35 à 64 ans et 49 chez des patients âgés de plus de 65 ans. Certains décès dus à l’anaphylaxie n’ont cependant peut- être pas été comptabilisés car faussement attribués à l’asthme.
Ce travail montre donc une augmentation des hospitalisations pour anaphylaxie sans que l’on puisse en déduire la prévalence de celle-ci dans la population générale.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Poulos L et coll. : “Trends in hospitalizations for anaphylaxis, angioedema, and urticaria in Australia, 1993-1994 to 2004-2005” J Allergy Clin Immunol 2007 120 (4), 878-884.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.