Le plomb et le cadmium de la fumée de tabac délétères pour le coeur

Des auteurs américains se sont attachés à évaluer les liens entre l’exposition à deux métaux lourds de la fumée de cigarette, le plomb et le cadmium, et la maladie cardio- et cérébrovasculaire. S’appuyant sur les données 1999-2006 du National Health and Nutritional Examination Survey (NHANES), ils ont examiné la relation entre les taux sanguins de plomb et de cadmium, le tabagisme actif, et un critère composite d’intérêt comprenant les antécédents d’AVC, d’angor, de « crise cardiaque », de maladie coronarienne et d’insuffisance cardiaque congestive. L’analyse associe à ce critère composite cardio- et cérébrovasculaire, les plombémies dépassant 2,5 µg/dl et les taux sanguins de cadmium supérieurs à 0,4 µg/l, et suggère que la relation entre le tabagisme et la maladie cardiovasculaire et vasculaire cérébrale pourrait être partiellement médiée par le cadmium.

Dr Julie Perrot

Référence
Agarwal S et coll. : Role of heavy metals in association between smoking and cardiovascular disease : Results from NHANES 1999–2006. American Heart Association (AHA) scientific sessions 2009 (Orlando) : 14-18 novembre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article