Les CDC alertent sur un risque de « récidive » chez les patients traités par Paxlovid

Atlanta, le vendredi 3 juin 2022 - Les Centers for Disease Control and Prevention des Etats-Unis (CDC) alertent sur le risque de rechute de la Covid-19  chez les patients traités par Paxlovid.

Si les CDC ne livrent pas de données chiffrées précises sur ce phénomène, ils le décrivent comme une réapparition des symptômes de la Covid ou un nouveau test viral positif après un test négatif intervenant entre 2 et 8 jours après la guérison initiale chez un patient ayant bénéficié d’un traitement de 5 jours par Paxlovid. Ces récidives seraient observées y compris chez des patients qui ont été vaccinés et/ou ont bénéficié d’un traitement préventif par anticorps monoclonaux précisent encore les CDC.

Les informations limitées qui sont actuellement disponibles à partir de cases report suggèrent que les personnes traitées par Paxlovid qui « récidivent » ne présentent que des symptômes légers et en tout état de cause aucun cas de formes sévères n'a été signalé chez ces patients. En moyenne, cette récurrence dure 3 jours sans traitement supplémentaire, néanmoins certains patients ont un test positif après le 10e jour.

La transmission possible de l'infection pendant ce rebond est avérée, cependant, on ne sait toujours pas « si la transmissibilité pendant le rebond diffère de celle de l'infection initiale » écrivent les CDC.

Dans ce contexte, les CDC appellent les professionnels de santé américains à la vigilance, mais maintiennent leur recommandation de prescrire le Paxlovid, en début d’infection, aux patients présentant un risque important d’évolution vers une forme sévère.

Emmanuel Haussy

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article