Les comportements à risque seraient plus fréquents chez l’adolescent asthmatique

L’observance thérapeutique est classiquement mauvaise chez l’adolescent asthmatique et il est parfois difficile d’obtenir un bon contrôle de l’asthme à cette période de la vie. Il semble cependant que ce type de patient encourt d’autres dangers : le risque de dépression et de consommation de toxiques serait, en effet,  plus élevé chez l’adolescent asthmatique que chez les autres adolescents. C’est ce que montre une étude menée en 2005 parmi 13 917 étudiants américains. L’enquête a concerné 159 lycées répartis dans 40 états permettant une analyse des étudiants par classe, sexe et origine ethnique. Intentions suicidaire et comportements à risque (utilisation de tabac, marijuana, alcool et cocaïne) ont été évalués par l’intermédiaire d’un questionnaire.

L’analyse des résultats a montré que chez 720 adolescents se décrivant comme asthmatiques, les symptômes de dépression et la consommation de tabac et de cocaïne étaient plus fréquents que chez les jeunes non asthmatiques. L’utilisation de ces toxiques augmentait avec l’état dépressif. Dans le mois précédant l’enquête, parmi les asthmatiques ayant des idées suicidaires, 40 % avait fumé des cigarettes, 67 % avait fumé de la marijuana, 37 % avaient pratiqué le « binge drinking » (consommation occasionnelle excessive d’alcool dans un minimum de temps et dans le seul but de s’enivrer) et 12 % avaient pris de la cocaïne.

Les odds ratios globaux pour la consommation de substances dangereuses dans le groupe asthmatique n’ont pas varié en fonction de l’âge, du sexe et de l’origine ethnique.

Si cette association entre asthme, dépression et conduites à risque se confirmait, il faudrait alors évaluer non seulement le contrôle de la maladie asthmatique chez l’adolescent mais aussi rechercher des signes de dépression et de comportements à risque.

Dr Geneviève Démonet

Référence
Bender B et coll. : « Depression symptoms and substance abuse in adolescents with asthma.» Ann Allergy Asthma Immunol., 2007 ; 99 : 319 - 324

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.