Les nouveaux critères de l’ISUP 2005 entraînent une majoration du score de Gleason

L’étude des biopsies prostatiques reste l’examen diagnostique standard du cancer de la prostate. Elle permet le calcul du score de Gleason qui fait partie des principaux paramètres sur lesquels repose la stratégie de prise en charge d’un patient. Ce score histologique a été établi en 1966 sur la somme du grade le plus représenté et du grade le moins représenté, et en cas de 3 grades ou plus sur la somme du grade le plus représenté et du grade le plus agressif. Il est devenu le score le plus utilisé mais présente des concordances inter et intra-observateurs variables.

De nouveaux critères ont été proposés en 2005 par l’ISUP (International Society of Urologic Pathology) imposant en particulier la prise en compte de tout contingent tertiaire de haut grade et l’application du score en cas de foyer minime, et éliminant le grade 1 qui correspond probablement à des foyers d’adénose. L’impact de ces modifications a été évalué dans une série de141 patients dont le diagnostic de cancer de la prostate avait été posé entre 2000 et 2003. Un total de 1036 lames  a été relu au microscope et sur lames numérisées et les résultats ont été comparés à ceux de la lecture initiale.

La deuxième lecture prenant en compte les critères 2005 a montré une concordance avec la première lecture dans 68,8 % des cas pour les scores de Gleason à une unité près et dans 28,4 % des cas pour les scores de Gleason exacts. Les majorations de score étaient nombreuses (63,1 %), bien plus que les minorations (8,5 %). Ces chiffres soulignent la nécessité d’une relecture des lames lors des études rétrospectives.

La comparaison des résultats de la deuxième lecture à ceux de la lecture des lames numériques était très bonne : 80,9 % pour le score de Gleason exact et 99,3 % pour le score de Gleason à une unité près. L’utilisation de lames virtuelles représente donc une méthode de relecture fiable, rapide et économique par rapport à l’envoi des lames réelles.

Dr Odile Biechler

Référence
Molinié V et coll. Impact des recommandations de l’ISUP 2005 sur l’interprétation du score de Gleason. A propos d’une étude portant sur 1036 lames ayant fait l’objet d’une relecture par la méthode des lames virtuelles. 103ème congrès français d’urologie - Paris - 18 au 21 novembre 2009

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article