L’étanercept : une bonne option pour le psoriasis type von Zumbusch

Le psoriasis pustuleux généralisé décrit par Von Zumbusch présente de nombreuses spécificités cliniques et même génétiques par rapport au psoriasis vulgaire. La prise en charge de cette forme de la maladie qui menace potentiellement le pronostic vital est difficile. Là encore les traitements biologiques ont sans doute leur place. C’est ce qu’illustre une étude ouverte menée chez 9 patients (6 hommes et 3 femmes) présentant un psoriasis pustuleux généralisé rebelle au traitement classique. L’âge moyen était de 45,8 ans et aucun des malades n’avaient d’infections ou de pathologies intercurrentes. Tous ont reçu 50 mg d’étanercept deux fois par semaine pendant vingt-quatre semaines.

A la douzième semaine de traitement deux patients avaient déjà une amélioration de 75 % de leur PASI (PASI 75) et trois autres un amélioration située entre 50 et 75 %. Les résultats étaient encore plus satisfaisants à 24 semaines avec 5 malades ayant atteint un PASI 75 et 3, un PASI 50. Aucun des participant n’a présenté d’effets secondaires cliniques ou biologiques, ni même de réaction significative au point d’injection.

Cette petite série illustre ainsi l’efficacité et la tolérance de l’étanercept dans le traitement du psoriasis type von Zumbusch.

Dr Marie-Line Barbet

Référence
Mazzota A et coll. :Tratment of recalcitrant von Zumbusch pustular psoriasis with etanercept. Communication à la 65ème réunion annuelle de l’AAD, Washington 2-7 février 2007.

Copyright © Len Médical 2007

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article