L’obésité est un facteur de meilleur pronostic pour les patients hospitalisés pour FA

L’obésité est un facteur de risque indépendant de fibrillation atriale (FA). Cependant, les études qui se sont penchées sur l’association entre l’obésité et le pronostic de la FA sont parfois contradictoires et ne portent souvent que sur le suivi à long terme.

Agarwal et coll. ont donc décidé d’évaluer l’influence de l’obésité sur le devenir hospitalier des patients en FA. Pour ce faire, ils ont analysé les données d’une vaste cohorte de 431 734 patients qui avaient une FA et avaient été inclus entre 2010 et 2014 dans le registre national américain (National [Nationwide] Inpatient Sample).

Sur les 431 734 patients hospitalisés pour FA, 66 138 (15,3 %) étaient obèses. Ces patients obèses étaient plus jeunes et étaient plus souvent Afro-américains que les patients sans obésité. Bien qu’ils soient plus jeunes, les patients obèses avaient aussi une plus forte prévalence de comorbidités cardiovasculaires à savoir, hypertension artérielle, diabète, dyslipidémie, tabagisme, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale (tous p < 0,001).

Une incidence moindre d’AVC et une mortalité plus faible

Après ajustement multivarié du risque, par rapport à celle des patients non obèses, la mortalité des patients obèses était plus faible (0,5 % vs 1,0 % ; odds ratio [OR] non ajustés 0,52 : intervalle de confiance [IC] 95 % : 0,46 à 0,58 ; p < 0,001 ; OR ajustés 0,83 ; IC 95 % : 0,73 à 0,94 ; p < 0,001) ; il en était de même pour les accidents vasculaires cérébraux dont l’incidence était plus faible chez les patients obèses (0,4 % vs 0,7 % ; OR non ajustés 0, 65 ; IC 95 % :0,57 à 0,73 ; p < 0,001; OR ajustés 0,82 ; IC 95% : 0,72 à 0,94).

Cette étude rétrospective d’une vaste cohorte de patients non sélectionnés hospitalisés pour FA montre que, comparés aux patients non obèses, les patients obèses étaient exposés à une moindre mortalité hospitalière et à un moindre risque de survenue d’un accident vasculaire cérébral. Ces résultats viennent conforter le concept du paradoxe de l’obésité.

Dr Robert Haïat

Référence
Agarwal MA et coll. : Relation of Obesity to Outcomes of Hospitalizations for Atrial Fibrillation. Am J Cardiol 2019;123:1448−1452.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article