Manger de tout, avec modération, sans oublier la convivialité

Une communication d’un chercheur de l’INSERM de Valence rappelle que la nutrition joue un rôle sur presque tous les facteurs de la sénescence, notamment sur l’insulinorésistance, le stress oxydant, la stabilisation du poids, la préservation de la masse musculaire et la densité osseuse.

L’alimentation et l’exercice physique modéré, qui agissent en synergie, sont conseillés, ainsi que le maintien d’un état d’hydratation correct, une alimentation de type méditerranéen, et des apports en micronutriments, afin de préserver l’état cardiovasculaire métabolique, vasculaire cérébral, et cognitif.

S’y ajoutent : la préservation de l’appétit et du goût, une alimentation non monotone, et le maintien des contacts sociaux.

Dr Julie Perrot

Références
Ferry M et coll. : Bases nutritionnelles pour un vieillissement réussi. 48e Journée Annuelle de Nutrition et de Diététique (Paris) : 25 janvier 2008.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article