Narcolepsie après vaccination anti-H1N1 par Pandemrix : la Finlande réveille l’inquiétude

Helsinki, le mercredi 2 février 2011 – Un coup de chaud venu du nord : en août, l’Agence suédoise des produits médicaux (Läkemedelsverket) annonçait ouvrir une enquête sur la possibilité d’un risque accru de survenue de narcolepsie chez les enfants vaccinés contre la grippe H1N1 par Pandemrix (GlaxoSmithKline). L’Institut national pour la santé (THL) en Finlande lui emboîtait le pas, tandis que l’Agence européenne du médicament (EMEA) décidait elle aussi de s’intéresser au sujet. Les premières données des pays du Nord ne paraissaient pas alarmantes : le nombre de cas signalés par exemple en Suède (six notifications) ne paraissant pas présenter une augmentation majeure par rapport à l’incidence habituelle de la maladie. La France d’ailleurs avait mis en avant cet élément lorsque l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) décida, au risque d’alarmer, d’indiquer que six cas de narcolepsie avaient été recensés chez des patients vaccinés contre la grippe A (H1N1) (dont cinq après une vaccination par Pandemrix). L’AFSSAPS précisait qu’ « à ce stade, un lien entre la vaccination contre la grippe A (H1N1) et la survenue de narcolepsie n’a pas été établi ».

Une maladie venue du Nord ?

Ce lien, cependant, les autorités sanitaires finlandaises (le THL) semblent aujourd’hui le confirmer. Dans un communiqué paru hier, elles révèlent tout d’abord qu’après enquête le nombre d’enfants de 4 à 19 ans vaccinés ayant, après coup, développé une narcolepsie s’est élevé à 60, soit trois fois plus que lors des deux années précédente. Outre cette hausse de l’incidence, ce qui a interpellé les enquêteurs finlandais est que 90 % des patients ayant développé une narcolepsie avaient été vaccinés, alors que la couverture vaccinale s’est élevée dans cette tranche d’âge à 70 %. Pour le THL, la preuve en est presque faite. « Actuellement, l’explication la plus probable est que l’augmentation des cas de narcolepsie est due à l’effet conjoint du vaccin et d’un ou plusieurs autres facteurs », qui restent à déterminer et qui font l’objet d’une nouvelle enquête dont les résultats sont attendus en août. Dans le monde, 31 millions de personnes ont été vaccinés par Pandemrix et 162 narcolepsies survenues dans les semaines (ou les mois) ayant suivi cette vaccination ont été recensées : dans 70 % des cas elles concernaient des patients finlandais ou suédois, un phénomène mystérieux qui là aussi qui reste à expliquer.

Léa Crébat

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article