Neurogénèse tout au long de la vie

On sait que l’hippocampe[1] constitue l’une des zones les plus gravement touchées par la maladie d’Alzheimer (MA). Or, explique une équipe du Département de neuropathologie du Centre de biologie moléculaire Severo Ochoa[2] de Madrid (Espagne), cette structure cérébrale est le siège d’un processus de neurogénèse permanente, « à savoir l’ajout de nouveaux neurones, tout au long de la vie » conférant « une grande plasticité à l’hippocampe. » Mais il restait encore à produire « la preuve directe de cette neurogénèse dans l’hippocampe de l’adulte. » En combinant des échantillons de cerveaux humains obtenus dans des conditions étroitement contrôlées et des « méthodes avancées de traitement des tissus », les auteurs d’une étude sur ce thème ont récemment apporté cette preuve, en identifiant « des milliers de neurones immatures dans le gyrus denté[3] de sujets humains » (sans troubles neurologiques ni cognitifs), « jusqu’à la neuvième décennie de la vie. »

 Présentant des « degrés de maturation variables tout au long des stades de différenciation » de la neurogénèse dans l’hippocampe adulte, ces neurones se trouvent, par contre, altérés dans leur maturation et subissent une réduction de leur nombre, parallèlement à l’évolution de la MA. Cette étude apporte la confirmation directe d’une neurogénèse permanente dans l’hippocampe (même au cours du vieillissement physiologique). Elle suggère aussi que l’altération de cette neurogénèse constitue un mécanisme pertinent sous-tendant les déficits de la mémoire observés dans la MA. Enfin, en espérant pouvoir restaurer la neurogénèse altérée dans la MA, ce travail laisse entrevoir une stratégie thérapeutique au potentiel exceptionnel. À condition, bien sûr, de disposer de médicaments susceptibles de stimuler efficacement cette neurogénèse défaillante dans l’hippocampe adulte.

[1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippocampe_(cerveau)#/media/File:Hippocampus.gif
[2] http://www.cbm.uam.es/joomla-rl/index.php/en/
[3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Gyrus_dent%C3%A9

Dr Alain Cohen

Référence
Moreno-Jiménez EP et coll.: Adult hippocampal neurogenesis is abundant in neurologically healthy subjects and drops sharply in patients with Alzheimer’s disease. Nature Medicine 2019 ; volume 25: 554–560.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article